Eloise Laws ‎– Touch Me / Stay With Me

Uniquement les singles dont les titres sont hors album

Funky admins : funkiness, Wonder B, silverfox

Répondre
Avatar du membre
Revpop

Eloise Laws ‎– Touch Me / Stay With Me

Message par Revpop »

Eloise Laws - Touch Me / Stay With Me (Invictus ZS8 1277, 1974)

Image

Rappel du Premier épisode : Eloise Laws ‎– Love Factory/Stay With Me

Deuxième épisode : "Touch Me" ou la marque de fin du label Invictus (dans sa version originelle).

- "Elle avait un sacré talent, la demoiselle ou plutôt la femme mure car si je me souviens bien, à cette époque, elle avait plus de trente ans, déjà " nous confiait Brian, le plus jeune des Holland, "Dommage qu'elle trainait avec des mecs peu fréquentables, des crapules qui se disaient être chacun son manager, ah si elle avait pu ..." la voix de Brian se fit chevrotante et une larme coula sur sa grosse barbe grisonnante qui lui mangeait tout le visage.
- "Brian n'avait d'yeux que pour moi et il était complètement abattu depuis le départ de Lamont, j'étais, disait il, son clair de lune, mais je n'en voulais pas, j'étais pas une midinette, vous savez, et j'aurais aimé qu'il me respecte en tant que chanteuse, vraiment ".
Plus exactement Eloise ne souhaitait plus chanter sur des thèmes que ses consoeurs de la Motown ont chanté (merveilleusement) des dizaines et des dizaines de fois. Finies les années soixante, terminées. Brian avait beau lui expliquer que "c'est la dernière fois, Eloise, 'Touch Me' est l'épitomé des frères Holland, de notre style, vois tu, et tu en seras la voix, éternellement ! ", Eloise, boudeuse, voulait autre chose, des choses plus adultes.

"Touch Me" : une intro démentielle dominée par une guitare fuzz déchirant l''espace sonore sur des accords de claviers coulés dans le marbre, tout cela créant une ambiance de sainte panique digne des premiers giallos de Dario Argento et ce climax tortueux va s'effacer petit à petit pour laisser la place (entière) à l'émotion, à la mélodie et surtout à la voix magistrale d'Eloise ! :drunk:

Epilogue :
Le dernier 45 tours d'Invictus (première mouture), paru fin 1974, portait le numéro 1277 et "Touch Me" était son titre. Tristesse.
Les Holland pansèrent leurs blessures en faisant les mercenaires à droite à gauche et plus particulièrement pour la Motown. Tristesse.
En 1977, l'année où Invictus s'arrêta définitivement, Brian qui n'avait d'yeux que pour elle, voulut bâtir un monument pour Eloise, qu'il présentait à tout le monde comme sa future Disco Diva.
L'album s'appela Ain't It Good Feeling Good et est devenu un classique du label Invictus dont la face A est aussi majestueuse que décoiffante, que des tueries, le bassiste James Jamerson y fit des merveilles en autres.

Eloise, l'incomprise, bouda une nouvelle fois, moi Disco Diva ?, claqua la porte aussitôt et se réfugia chez ABC Records (où se trouvait déjà l'élégant Lamont) qui s'empressa de lui faire enregistrer un album sous les ordres de Linda Creed et avec son jeune frère Ronnie. Un disque nommé tout simplement Eloise et qui contint plein de smooth jazz et de saxes.
Depuis ce jour là Eloise est aux anges ...

Touch Me :


Bonus avec l'acétate "Baby Doll" que l'on retrouve sur l'indispensable compile Holland/Dozier/Holland The Complete 45' :


Avatar du membre
bluesy

Re: Eloise Laws ‎– Touch Me / Stay With Me

Message par bluesy »

"Touch Me" :drunk: : ce style lui colle à la voix qui prend des notes sensuelles et extrêmement féminines.
"Music Makes You Move" : Funkhouse Express (1974) so... "HIT THAT ONE!" : JB
"They Call Us Wild But We Got Soul" : Wild Magnolias (1975)
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Funk-o-logues actuellement en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun Funk-o-logue et 25 extraterrestres