Sam Butler ‎– I Can't Get Over (Loving You) / I Can Tell

Uniquement remix et morceaux hors LP

Funky admins : funkiness, Wonder B, silverfox

Répondre
Avatar du membre
Revpop

Sam Butler ‎– I Can't Get Over (Loving You) / I Can Tell

Message par Revpop »

Sam Butler ‎– I Can't Get Over (Loving You) / I Can Tell
(Spector Records International ‎SRI-A00017, 1981)


Image

Pour son père, Sam Butler commit le crime d'enregistrer ce classique lascif de la Modern Soul sur un label de Miami, ville proche de Sodome et Gomorrhe depuis Scarface de Brian de Palma.
Ecoutez la voix sensuelle de Sam qui jaillit entre les voix féminines libertines, éperdue d'amours contrariés, un cri sans fin. Ce fut son seul titre de ce style. Le Révérend Samuel Butler, son papa, mit le hola, lui rappela qu'au delà du Gospel l'enfer sévissait, que sa guitare était son atout numéro 1 (et rien d'autre) et l'envoya jouer chez les Blind Boys Of Alabama comme il aurait pu envoyer sa fille au couvent.
Son père gagna en tranquillité, sur maintenant d'aller au paradis, par contre la Soul perdit un interprète hors pair, il suffit d'écouter cette voix proche de la perdition mais si jouissive ! :drunk:

I Can't Get Over (Loving You) :


l'anecdotique I Can Tell :


Avatar du membre
silverfox

Re: Sam Butler ‎– I Can't Get Over (Loving You) / I Can Tell

Message par silverfox »

Il a toujours eu une carrière qui alternait gospel et musique profane, voire même pop/rock.

Pour moi son apogée, c'est les années 80, on l'avait vu à Paris en octobre 1985 où il était le guitariste chanteur de "The Gospel at Colonus"


Pour info, le groupe vocal en costume blanc sont les Five Blind Boys Of Alabama de Clarence Fountain et ceux en brun sont les Soul Stirrers de J.J. Farley.
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Funk-o-logues actuellement en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun Funk-o-logue et 21 extraterrestres