J. Walter Negro And The Loose Jointz ‎– Shoot The Pump / (Long Version)

Uniquement remix et morceaux hors LP

Funky admins : funkiness, Wonder B, silverfox

Répondre
Avatar du membre
Revpop

J. Walter Negro And The Loose Jointz ‎– Shoot The Pump / (Long Version)

Message par Revpop »

J. Walter Negro And The Loose Jointz ‎– Shoot The Pump / (Long Version)
(Zoo York Recordz ‎4W9-2473, 1981)


Image

Image

Image

En voyant ces pochettes délirantes on comprend mieux pourquoi Marc André Edmonds voulait être le roi de New York des graffiti. Son domaine était les métros sales et bariolés dans les catacombes de la ville sous le nom d'ALI. ALI était aussi poète avant d'être chanteur et son thème favori se trouvait être les bouches d'incendie des rues sales et bariolées qui devaient purifier la ville. En tant que chanteur il se faisait appeler J. Walter Negro «Le rappeur de Playin 'Brown».
ALI prétendait être plus fort que Basquiat et Walter Negro que toute la scène funk et rap de New York réunie.
Le seul point commun avec Basquiat, le prince du Street Art, est qu'il mourut jeune, consumé, lui, par la cocaïne.
Et pourtant il débuta dans la musique sous les meilleurs auspices; il fut signé rapidement par le producteur célèbre John Hammond et pu créer son propre label Zoo York Recordz. On choisit pour lui les meilleurs musiciens professionnels : Arturo O'Farrill Jr, Lon Hillyer, Tomas Doncker.
In fine, le morceau "Shoot The Pump" devait "changer l'histoire de la musique ... mais il ne l'a pas fait."
Qu'est ce qui s'est passé ? Pourquoi la pièce est-elle tombée du mauvais coté ?
C'est facile à comprendre : Negro (le personnage de la chanson) meurt au bout de trois minutes, tué par la police au cri de "Shoot The Punk" car Negro, afin de purifier les passants, ouvrait les pompes à incendie avec une clé anglaise et les aspergeait de leur semence : "Shoot The Pump".
Négro n'avait pas besoin des oracles pour connaitre sa destinée. Il a mis en scène sa mort sur le groove le plus torride possible émaillé de percussions aux éclats tranchants où jaillissaient des éclairs de guitares et de sax qui cisaillaient la moite et cotonneuse scène du meurtre. Une mort jouissive ! :drunk:


Version Longue :


Version 7" :


Petite bio :
Wikipedia reference-linkAli_(graffiti_artist)


Avatar du membre
Wonder B

Re: J. Walter Negro And The Loose Jointz ‎– Shoot The Pump / (Long Version)

Message par Wonder B »

Bien vu Revpop y'en a pas des masses qui connaissent ce truc bien barré quand même... Moi j'adore! :lol: :lol:
Sworn to fun
Loyal to none
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • The Counts - Funk Pump
    par bluesy » » dans The Roots 60's/70's
    2 Réponses
    2632 Vues
    Dernier message par Wonder B
  • Cardell Funk Machine - Shoot Your Shot / It's All Over
    par funkiness » » dans Maxis et 45
    4 Réponses
    1758 Vues
    Dernier message par Wonder B
  • Walter Jackson ‎– It Doesn't Take Much / Let Me Come Back
    par Revpop » » dans Magic 45s
    2 Réponses
    2012 Vues
    Dernier message par Revpop
  • Onyx - Break It Loose / (Pt.2)
    par Revpop » » dans Magic 45s
    3 Réponses
    1880 Vues
    Dernier message par elvisroussos
  • Pure Release ‎- On The Loose
    par funkysoulstory » » dans The Boogie Years 70’s/80’s
    5 Réponses
    5239 Vues
    Dernier message par funkiness

Funk-o-logues actuellement en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun Funk-o-logue et 26 extraterrestres