Charles Johnson - I Betcha Don't Know / (Instr.)

Uniquement les singles dont les titres sont hors album

Funky admins : Wonder B, funkiness, silverfox

Répondre
Avatar du membre
Revpop

Charles Johnson - I Betcha Don't Know / (Instr.)

Message par Revpop » 28 janv. 2015 23:12

Charles Johnson - I Betcha Don't Know / (Instr.) (Mighty Mo 902, 1975)

Image

En 1975 un certain Charles Johnson enregistra "I Betcha Don't Know", un morceau de Deep Soul sous le soleil ardent de Miami.
Revpop se grattait la tête car il n'en savait toujours pas plus sur le bonhomme (cf Charles Johnson ‎– Baby I Cried, Cried, Cried/Never Had A Love So Good). Auteur de trois 45 tours sous son nom et une piste invalidée par Silverfox comme quoi il aurait été chanteur dans un antique groupe de Gospel.
Et pourtant les dieux de la Soul, en cette année, s'étaient penchés sur son berceau; un trio de compositeurs hors pairs : J.R. Bailey, Kenny Williams et Mel Kent; un arrangeur de haut calibre : Horace Ott. Un véritable écrin pour cette voix sensuelle et poignante.
Revpop avait étalé sur la table toutes les infos qu'il possédait et cela tenait sur un timbre poste.
Qui était-il en fin de compte ?
Avait-il les yeux vert émeraude ou les yeux sombres comme la nuit ? Portait-il la moustache à la gauloise ou une coupe afro exubérante ? Est ce dans la chorale de l'église Baptiste à deux pas de chez lui qu'il fit sa première apparition publique ou dans les bars des marines qu'il fréquentait en cachette ? Son dépucelage s'est-il fait par la voisine maigre et un peu simple ou s'est-il saigné à blanc pour se payer une pute bien grasse ? Avait-il fumé de la Marijuana pendant son premier enregistrement ou sniffé une ligne de coke longue comme le bras de son producteur ? Aimait-il passer ses dimanches à jouer avec ses marmots ou à picoler avec sa bande de dépravés ? En vieillissant, souffrait-il des hémorroïdes ou du mal bleu ?
Bref, était-il mort ou toujours vivant ?
Revpop se dit que toutes les réponses se trouvaient surement à l'écoute de cette voix, parfois proche des larmes mais sachant également être légère et qui volète, comme un courant d'air, entre les cordes ensoleillées et les cuivres funèbres ! :drunk:

I Betcha Don't Know :


Version remaniée par The Main Ingredient, la même année, "Let Me Prove My Love to You" :



Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Funk-o-logues actuellement en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun Funk-o-logue et 156 extraterrestres