The Main Ingredient - Euphrates River

Funk, Soul, Deep Funk, Deep Soul, Soul Funk…

Funky admins : Wonder B, funkiness, silverfox

Avatar du membre
Revpop

The Main Ingredient - Euphrates River

Message par Revpop » 18 oct. 2011 22:58

L'ANGE SOUL A LA FENETRE DE L'ORIENT


RCA Victor - [1974]

Image

Image


Le soleil était à son zénith, quand le sirocco du désert s'arrêta de gémir.
Norbert De Coteaux (d'origine français, avec du sang bleu venant de la lointaine Poméranie), affalé sur sa chaise pliante Hollywood avec "DIRECTOR" imprimé entre deux étoiles, près de lui un Phonographe Pathé "Jour Nuit" doté d'un pavillon gigantesque comme une trompe se finissant en une vaste fleur de liseron, fixait l'horizon du désert, seul, avec ses yeux ensablés.
Le vide sidéral, tel une chape de plomb brûlante, emplissait le paysage des dunes aux mille mamelons dressés.
Norbert posa avec précaution le saphir du phonographe sur le microsillon qui tournait sur son axe.
L'histoire d'"Euphrates River" pouvait commencer ...

Le son aigrelet d'une guitare folk aux couleurs d'Orient s'éleva des dunes, accompagné d'une flûte enchantée sortie tout droit d'un fabliau moyenâgeux, la voix narrative - "Yesterday ..." -, posée sur un thème répétitif et lancinant, imprégnait l'horizon de sa sonorité chaude, propulsée par des violons inquiets à sa gauche, une batterie sèche à l'opposé, et poussée immanquablement par derrière par des choeurs stéréophoniques.
- "Ce son dans cet espace est magnifique, fou fabuleux à faire tourner en rond une rose des vents ..." soupira Bert.
Dans l'immensité du désert, au centre de l'image Technicolor, on pouvait percevoir quelques minuscules silhouettes nimbées d'un léger halo lumineux derrière lesquelles se dessinait un nuage de sable dont la forme épousait la queue de la comète Halley.
Par une ellipse diabolique, apparurent en gros plan les membres de Main Ingredient face à un ciel bleu livide, à la seconde où, sur le premier refrain, Cuba G. poussa son chant dans les aigus divins rehaussé par des flûtes aux divines arabesques où il est dit qu'à cet instant l'or coula à flots nappant de sa grâce âmes et paysages.
- "C'est comme du Purcell, je veux que Cuba chante comme si c'etait du Purcell... avec sa voix de cristal..." pria Bert.

Nous prenions de la hauteur avec "Have You Ever Tried It", voyage en montgolfière balloté par un groove d'enfer, dévalant à une vitesse vertigineuse vers les grandes étendues de sable, subissant la force des cordes souveraines. Des milliers d'images se projetaient devant nous, défilaient à une telle vitesse que nous en sortîmes complètement grisés; et lorsque le refrain commença et sublima la mélodie nous nous abandonnâmes alors corps et âmes à cette trajectoire... pour atterrir non loin d'une oasis.

Le soir tombait sur l'oasis de "Summer Breeze".
La harpe gouttelait en arpèges délicats, le vibraphone dentelait la nuit commençante de ses touches blanches, les flûtes filaient telles les étoiles filantes et les percussions se cristallisaient dans des teintes violettes. Tout concourait pour que les âmes en peine rejoignent ce havre de paix et se réchauffent à ses lumières, même si, de temps à autre, des rugissements de tigre sous la forme d'échos suspendaient le vol des oiseaux.
- "Walter Rodgers nous a peint deux pochettes terrific, il faut que notre musique s'en inspire ..." nota Bert.
Un papillon jaune au liseré vert s'échappant d'un soleil rougeoyant à portée de main d'une indigène brune, sensuelle et lascive aux seins ronds comme les dunes.
- "C'est exactement çà ..." confirma Bert.
Dans cette féérie de sons et de lumières, à la surface de l'eau lunaire miroitait l'image du falsetto Purcellien de Cuba G. communiant avec une flûte échappée d'un concerto pour orchestre Mozartien oublié sous le regard énamouré des indigènes.

Les feux éteints, la nuit reprit tous ses droits. C'est le moment où les rêves s'échappent, c'était le moment de "California My Way".
Des guitares légèrement wah wah traçaient la route au delà des dunes sous une nuit étoilée avec comme seul invité le choeur des anges et comme seule destination Hollywood.
Plus on avançait plus la tension montait, la liberté était elle inabordable , le rêve inaccessible ?
- "Hollywood c'est pas mon rêve, c"est celui des autres .. moi ce serait plutôt les rives de l'Euphrate..." se confia Bert.
La cadillac blanche et rutilante filait sur l'asphalte gris entre les lèvres du désert; des fenêtres ouvertes s'élevaient des choeurs suaves "Yes I do..." et des trompettes Bacharach mais aussi des choeurs aux cris putassiers de "Hollywood..." comme un gros nuage noir au dessus d'eux et qui les suivait, sans fin... jusqu'à un tunnel sous les dunes.

Changement de décor pour "Hapiness Is Just Around The Bend" : basses profondes, synthés gras, des pas hésitants dans les profondeurs, des voix aux échos funèbres répercutés sur les paroisses du tunnel, l'arrivée du vaisseau sous-désertique "Saksaoul" qui devait nous conduire au royaume de Shambhala sous le désert de l'Asie intérieure. Aux sons des "Get Up" victorieux, d'une rythmique métronomique, véritable bulldozer, nous entrâmes dans les entrailles de la terre et nous vîmes défiler à travers les hublots de la frégate "des dômes et des minarets, des arches à colonnes, des statues, des balustrades délicatement filigranées, des tours sans fenêtres, des ruines portant la trace de combats anciens et modernes". Nous étions à la merci d'un mirage comme si le royaume de Shambhala, annoncé par des flûtes princières et des violons magiciens, pouvait surgir au détour du moindre chemin.
- "C'était tellement fou que j'ai du fermer les yeux ... " s'écria Bert.
Quand il les ré-ouvrit, ils se retrouvèrent tous à l'air libre, libres comme l'air.

La harpe jouait l'éclosion d'une aurore en une constellation de sons cristallins, la voix unique de Cuba G., une prière surgit d'entre les morts, invoqua la pluie dans "Looks Like Rain"; celle-ci se manifesta aussitôt, amenée par les volutes de flûtes mutines. Quant aux violons, ils faisaient briller la pluie comme une cascade de diamants.
- "C'était magique, mais nous n'avions encore rien vu... " songea Bert, car au moment même où la pluie s'effaça les jardins suspendus de Babylone apparurent...

Les flots indomptables de l'Euphrate se jetaient sur des murs hauts comme des forteresses au dessus desquels furent construites des terrasses pliant sous le poids des grands arbres - pins et cèdres - dans les niveaux inférieurs; et on atteignait le sommet par un grand escalier aux mille marches où fleurissaient les plus belles roses d'Orient. La voix chaude et lyrique de Cuba G. sur "Don't You Worry 'Bout A Thing" nous embaumait de son parfum capiteux, le groove était primesautier, les violons espiègles : nous buvions le bonheur à grandes goulées.
- "Cette vision féerique, ces images merveilleuses ... il n'y avait qu'un aveugle pour nous les faire ressentir..." pensa Bert.

Puis tout s'effaça peu à peu, le merveilleux partit en poussière, il resta un homme seul, seul avec son phonographe au pavillon gigantesque, le saphir creusant le sillon sur "Just Don't Want To Be Lonely" aux guitares fuzz et aux choeurs suppliants. Les images de sa vie défilèrent, ses rêves d'Orient s'étiolèrent...

Maintenant le microsillon tournait dans le vide, la tête penchée, la main ensablée, les yeux injectés de sang sur des dents jaunes, tout était inanimé sauf le craquement du saphir qui résonnait dans l'espace désertique.
Une tempête de sable s'annonçait à l'horizon.

"Et Bert ... réveille toi ! Y'a Cuba qui n'arrive pas à chanter sur ton putain d'arrangement, il le trouve, comment dire, pas assez funky, un peu too much comme le p'tit génie du 18ème siècle, tu sais le mec qu'est mort dans une fosse commune..."


Note: 5.5 stars / 6


Image

Image

Tracklist

A1 Euphrates 4:44
A2 Have You Ever Tried It 3:06
A3 Summer Breeze 4:16
A4 California My Way 4:36
B1 Happiness Is Just Around The Bend 6:20
B2 Looks Like Rain 3:17
B3 Don't You Worry 'Bout A Thing 4:04
B4 Just Don't Want To Be Lonely 3:32

Credits

Arranged By, Conductor – Bert De Coteaux
Art Direction – Acy Lehman
Artwork By [Artist] – Walter Rogers
Engineer [Mix] – Tom Brown Jr.
Engineer [Recording] – Dick Baxter
Producer – Gooding, Simmons, Silvester


Euphrates :



Have You Ever Tried It :



Summer Breeze :



California My Way :
[video][/video]


Happiness Is Just Around The Bend :



Looks Like Rain :



Don't You Worry 'Bout A Thing :



Just Don't Want To Be Lonely :



Bonus : Let me prove my love to you :
Modifié en dernier par Revpop le 22 avr. 2017 09:40, modifié 3 fois.



Avatar du membre
funkiness
Site Admin

The Main Ingredient - Euphrates River

Message par funkiness » 18 oct. 2011 23:19

Ton imagination est aussi foisonnante que ta plume est affinée. Tu donnes à "voir" le chant divin de Cuba Gooding. I'm impressed.
funkiness brings you funk and happiness

Avatar du membre
devantf

The Main Ingredient - Euphrates River

Message par devantf » 19 oct. 2011 06:02

Il était 6h30 quand j'ai fini la lecture de cette 1002eme nuit... Je vais me repencher sur l'écoute de cet album plus écouté depuis quelques lustres. Sera-t-il à la hauteur de ton chant?
Je vais donc revenir....

Avatar du membre
Revpop

The Main Ingredient - Euphrates River

Message par Revpop » 19 oct. 2011 22:00

Merci les amis.

J'ai voulu rendre hommage à cet arrangeur/producteur de génie et méconnu, mon (ami) Bert Decoteaux qui a mis tout son pouvoir de séduction pour offrir le plus bel écrin à la voix de Cuba Gooding arrivé après la mort prématurée (leucémie) en 1971 du chanteur et leader McPherson.

J'ai bien apprécié Devantf ta remarque sur la 1002eme nuit ! mais je tiens à dire, pour éviter tout quiproquo, qu'il n'y a finalement que peu de trace de musique orientalisante dans cet album excepté le morceau titre de l'album.
C'est plutôt la production d'un rêve de l'Orient par quelqu'un de très classique (classieux ? Européen ?) dans ses choix musicaux.
Pour filer la métaphore Bert DeCoteaux est un peu comme si Ingres se mettait à peindre de la peinture orientaliste, ce ne sera pas du Delacroix (et son coté fureur romantique) ni du Walter Rodgers (auteur des pochettes recto-verso) qui tend plutôt vers le genre fauviste, Ingres, lui, utilisera toujours son trait "académique", froid et clinique diront certains et c'est dans la nuance de tous les coloris déployés sur la toile que l'on retrouvera cette part du fameux rêve oriental.
La preuve ici :

Image

NB : le texte en italique sur le royaume de Shambhala (vous savez le vaisseau sous terre ...) vient de cet immense livre d'images qu'est le Contre Jour de Thomas Pynchon.

Avatar du membre
Revpop

The Main Ingredient - Euphrates River

Message par Revpop » 26 oct. 2011 23:17

Je voulais vous faire partager l'une de mes madeleines "proustiennes"...
A savoir ce qui m'a servi, il y a très longtemps, en quelque sorte de "Nouveau testament" de la Soul :
un article des 20 disques majeurs de la Soul (l'ancien testament serait plutôt le hors série Soul des Inrocks).
Cet article, en espagnol - langue que je ne connais toujours pas -, m'a fait fantasmer pendant des années car on y parlait de parfaits inconnus : Terry Callier (inconnu à l'époque), de Sam Dees (toujours inconnu) ... et entre autres d'Euphrates River de Main Ingredient (coincé entre un Mayfield et un Gaye, ça peut effrayer ! ). Quelle découverte ! Quelle pochette ! c'est ce disque qui m'a fait découvrir, plus tard, un monde de la soul complétement nouveau : le sweet soul ou l'Harmony Soul : un univers peut être plus étriqué mais oh combien savoureux ! :drunk:

Ma petite madeleine :
http://denaflows.com/blog/InFocus/03/13 ... 20soul.pdf

Avatar du membre
funkiness
Site Admin

The Main Ingredient - Euphrates River

Message par funkiness » 27 oct. 2011 18:34

C'est la grande classe ce LP, le titre "Euphrates" est une perle !
funkiness brings you funk and happiness

Avatar du membre
Jean

The Main Ingredient - Euphrates River

Message par Jean » 29 oct. 2011 18:13

Un super album (je l'ai en double ou en triple au cas où...), je pense mon préféré des Main Ingredient avec celui produit par Patrick Adams.
Pourtant je ne suis pas super fan du timbre de Cuba Gooding Sr. Il a d'ailleurs fait une reprise (moins bonne) de "Happiness..." lors de sa période Motown.

Revpop a écrit : Sam Dees (toujours inconnu) ...
tu as fait un super sujet sur son album pourtant! :lol: :old:

Avatar du membre
Revpop

The Main Ingredient - Euphrates River

Message par Revpop » 29 oct. 2011 21:38

Sam Dees, Jean, sera toujours un inconnu tant que l'on n'éditera pas son chef d'oeuvre (The Show Must Go On) en support CD, support reconnu par et pour le grand public.
Il est vrai, pour anecdote, que ma petite ( c'était le temps ou je faisais encore court) notule a convaincu le Réverend Funkiness d'écouter, enfin, l'album (en 2011 ?), néanmoins je pense que Sam Dees n'est pas reconnu à la hauteur de ce qu'il représente à savoir un dieu de la Soul.
Autre exemple : le Sam Dees est il dans le Mazzoleni ?
Sinon je ne connais pas l'album que tu cites de Main Ingredient, mais j'ai vu qu'il y avait un topic sur leurs années 80 . J' y cours ... :happyboy:

Avatar du membre
funkiness
Site Admin

The Main Ingredient - Euphrates River

Message par funkiness » 30 oct. 2011 01:51

Sam Dees est même confortablement installé dans mes rayons :cool:
funkiness brings you funk and happiness

Avatar du membre
christian

The Main Ingredient - Euphrates River

Message par christian » 30 oct. 2011 09:38

J'ai découvert cet album il y a peu, 1 ou 2 ans, lors de mes pêches aux puces, j'ai eu le temps de l'écouter 2/3 fois, et c'est vrai que c'est très classe, j'ai adoré de suite, pourtant je suis pas fan de pure soul et encore moins de sweet soul, j'aime bien quand ça bouge, le style Soul/Funk est un truc qui m'accroche plus d'habitude.

J'ai été attiré par la pochette, et je connaissais le nom du groupe mais pour des trucs plus 80s, voilà comment j'ai fini avec ce très bon album dans mes bacs, donc à écouter, même pour ceux qui pensent que la soul c'est souvent de la soupe sans saveur, là c'est vraiment pas le cas, et ça peut même faire changer d'avis.

FUNKY style .

Avatar du membre
Revpop

The Main Ingredient - Euphrates River

Message par Revpop » 30 oct. 2011 22:59

Merci de cette confession christian : Euphrates river est un confluent aux deux cours d'eau : la sweet Soul et le Funk :)

Avatar du membre
Jean

The Main Ingredient - Euphrates River

Message par Jean » 01 nov. 2011 12:25

Revpop a écrit :Sam Dees, Jean, sera toujours un inconnu tant que l'on n'éditera pas son chef d'oeuvre (The Show Must Go On) en support CD, support reconnu par et pour le grand public.
:lol: j'avais compris de travers :old: ;)

Avatar du membre
bluesy

The Main Ingredient - Euphrates River

Message par bluesy » 02 nov. 2011 15:40

Respect RevPop : si ton verbe est aussi fort que tes écrits, cela doit être passionnant de d'écouter. :cool:

J'ai adoré "Euphrates", ce parfum d'Orient, coup de foudre immédiat pour le titre, du début à la fin. :drunk:

Et belle surprise que "California My Way" : musique et chant, je ne percevais pas Main Ingredient dans cet univers musical qui colle pourtant merveilleusement à la voix de Cuba Gooding.

"Don't You Worry By The Thing" titre que j'affectionne, ne connaissant que la version de Stevie Wonder qui était un peu mon "idole" dans mon jeune âge : belle reprise, plus en douceur, plus posée, plus harmonique. La fin est superbe.

"Just Don't Want To Be Lonely" très beau titre, on y ressent cet appel, ce cri du cœur ; et la guitare qui reste un instrument que j'affectionne.


Je ne me rappelais pas avoir craqué sur la voix du chanteur (les premiers albums) et là je lui trouve une couleur qui me parle plus.
Tu précises que le chanteur n'est pas le même qu'au début, il faudrait que je m'écoute les mp3 des premiers opus.
"Music Makes You Move" : Funkhouse Express (1974) so... "HIT THAT ONE!" : JB
"They Call Us Wild But We Got Soul" : Wild Magnolias (1975)

Avatar du membre
bluesy

The Main Ingredient - Euphrates River

Message par bluesy » 02 nov. 2011 21:15

J'avais Acrobate Reader 9 (de mémoire), je l'ai supprimé pour installer la nouvelle version N°10 que mon pc refuse. J'ai trouvé via le net un logiciel qui lit les pdf (documents) mais pas ce type de lien. Dans qq mois, je dois remplacer mon vieux coucou si je ne succombe pas au charme des vinyles et/ou à l'envie de monter sur la capitale. :D

L'essentiel est d'avoir découvert l'album des Main Ingredient : j'écouterai de nouveau demain, voir si le charme opère toujours (garde de côté un exemplaire, merci d'avance). ;)
"Music Makes You Move" : Funkhouse Express (1974) so... "HIT THAT ONE!" : JB
"They Call Us Wild But We Got Soul" : Wild Magnolias (1975)

Avatar du membre
Revpop

The Main Ingredient - Euphrates River

Message par Revpop » 02 nov. 2011 22:15

bluesy a écrit :Respect RevPop : si ton verbe est aussi fort que tes écrits, cela doit être passionnant de d'écouter. :cool:
Je crains de te décevoir, je suis plutôt du genre mutique ou rat des bibliothèques, vous savez les salles sombres et profondes, remplies d'allées gorgées de livres, surplombées par une lumière tombante et grisante et moi assis, au beau milieu du cercle de lumière, je ferme les yeux et les images m'arrivent tohu bohu ...

Oui, Bluesy, le chanteur initial était Donald McPherson qui est mort très jeune d'une leucémie et qui a été remplacé par Cuba Gooding Sr en 1972, celui-ci débuta en enregistrant le plus grand succès de Main Ingredient "Everybody Plays the Fool" pour leur 4eme album "Bitter Sweet" ...
Pour tout savoir je te conseille d'aller sur le topic de Wonder B qui donne un aperçu de leur discographie : .

Bluesy, avant que tu ré-installes une version d'adobe, voici l'extrait en espagnol du texte sur "Euphrates River" :
Increíblemente despreciados por las guías de soul, Main Ingredient nos legaron un puñado de buenos temas y, sobre todo, un LP, "Euphrates River": una obra equilibrada, sofisticada, llena de ternura y
que llega a ser exótica por momentos. Grabado en 1974 para la mega compañía RCA, este trío consiguió dar un paso más allá versioneando temas de estrellas como Stevie Wonder, Ashford & Simpson,
Brian Auger o Willie Hutch. Supieron aportar grandes melodías y una gran calidad en el competitivo mundo del soul de la época. Este disco es capaz de hacer las delicias de los aficionados más exigentes y nos traslada con "Euphrates" a un espacio poco explorado. También contiene emas para las pistas de baile como "Happiness is just around the bend", otros que nos alegran la vida ("Looks Like A Rain") e introducen elementos latinos en "Don't Worry 'bout A Thing". Si lo encontráis en un cajón de segunda mano, no permitáis que se os escape. Quedaos con este nombre porque os aseguro que, puede que no a la primera o a la segunda, pero, con el tiempo, este disco pasará a ser imprescindible y ocupará en vuestras vidas ese lugar privilegiado reservado a la música versátil y que marca una epoca
En espérant que le charme de l'écoute opère encore demain et pourquoi pas toute la vie ;)

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • R.I.P. Cuba Gooding Sr. (Main Ingredient)
    par Wonder B » 21 avr. 2017 10:01 » dans R.I.P.
    2 Réponses
    1762 Vues
    Dernier message par Revpop
    22 avr. 2017 09:37
  • Various - Back To The River
    par bluesy » 03 sept. 2015 23:06 » dans The Roots 60's/70's
    1 Réponses
    988 Vues
    Dernier message par Wonder B
    03 sept. 2015 23:26
  • War - The River Niger
    par FoxyBronx » 14 févr. 2011 00:38 » dans Blaxploitation & Soul Cinema
    1 Réponses
    2642 Vues
    Dernier message par Jean
    25 mars 2011 10:57
  • Harlem River Drive - S/T
    par Old Mod » 15 juil. 2015 06:44 » dans A Touch of Jazz
    7 Réponses
    4943 Vues
    Dernier message par TOO MANY NITES
    29 avr. 2016 19:30
  • River City Funk Band ‎– Fell Into A Bag / (Pt. 2)
    par funkiness » 01 janv. 2012 02:14 » dans Magic 45s
    10 Réponses
    1075 Vues
    Dernier message par funkiness
    21 déc. 2012 00:27

Funk-o-logues actuellement en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun Funk-o-logue et 75 extraterrestres