R.I.P. Ennio Morricone

ils nous ont quittés

Funky admins : funkiness, Wonder B

Avatar du membre
Revpop

Re: R.I.P. Ennio Morricone

Message par Revpop »

J'ai décidé de reprendre mes Best Of d'Ennio Morricone que j'avais compilés de 1964 à 1978. C'était en 2006. A l'époque, toutes les BO d'Ennio n'étaient pas sorties et certaines étaient indisponibles sur le marché. Quinze ans plus tard, il est temps de réactualiser ce long travail.
Pour tout ce qui est date je me réfère au site chimai.com; la base de données la plus exhaustive concernant l'oeuvre d'Ennio.
Je commence par l'année 69 qui est mon année fétiche !
Cette compile dure plus de 125 minutes, un double-album CD pour une unique année, rendez-vous compte !

Best Of 69

Seize Bandes originales ont été récompensées par trente-et-un titres fabuleux + un inédit :

(7 titres) La Femme invisible (La donna invisible/The Invisible Woman) de Paolo Spinola :
- "La Donna Invisible"
- "Ritratto d'Autore"
- "In un Sogno il Sogno"
- "La Moda"
- "Alla Serenità"
- "Un Bacio"
- "La Moda (2)"

"Ritratto d'Autore" :



(5 titres) Disons, un soir à dîner (Metti una sera a cena) de Giuseppe Patroni Griffi :
- "Metti Una Sera A Cena"
- "Sauna"
- "Terrazza Vuota"
- "Alla Luce Del Giorno"
- "Uno Che Grida Amore"

"Sauna" :



(3 titres) Le Naturel absolu (L’assoluto naturale/She and He) de Mauro Bolognini :
- "L'Assoluto Naturale"
- "Sempre Piu Verita"
- "Sembravi Desiderare"

"Sempre Piu Verita" :


(3 titres) Le Clan des Siciliens ( Il Clan Dei Siciliano ) de Henri Verneuil :
- "Il Clan Dei Siciliani"
- "Tema Per le Goff"
- "Dialogo n° 2"

"Il Clan Dei Siciliani" :



(3 titres) Tuez le veau gras et faites-le rôtir (Uccidete il vitello grasso e arrostitelo) de Salvatore Samperi :
- "Uccidete Il Vitello Grasso E Arrostitelo"
- "Tristi Ricordi"
- "Shake Introspettivo"

"Uccidete Il Vitello Grasso E Arrostitelo" :



(2 titres) L'Oiseau au plumage de cristal (L'Uccello dalle piume di cristallo) de Dario Argento :
- "Piume di Cristallo"
- "Violenza inattesa"

"Piume di Cristallo" :



(2 titres) La stagione dei sensi (Season of the Senses) de Massimo Franciosa :
- "Una voce allo specchio"
- "Sospendi il tempo"

"Una voce allo specchio" :


(2 titres) Sans rien savoir d'elle (Senza sapere niente di lei) de Luigi Comencini :
- "Sospetti E Tenerezze"
- "L'avvocato E La Ragazza"

"Sospetti E Tenerezze" :



(2 titres) Les Intouchables (Gli Intoccabili) de Giuliano Montaldo
- "Irène"
- "Defilee"

"Irène" :



(1 titre) Sais-tu ce que faisait Staline aux femmes ? (Sai cosa faceva Stalin alle donne) de Maurizio Liverani :
- "Sai Cosa Faceva Stalin alle Donne"




(1 titre) Cinq hommes armés (Un esercito di cinque uomini/The Five Man Army) de Don Taylor :
- "Un Esercito Di Cinque Uomini"



Et un inédit "l'Ultimo" paru sur la compilation More Mondo Morricone :




Cinq Bandes Originales sont sorties également cette année :
La Tente rouge (The Red Tent/La tenda rossa) de Mikheil Kalatozishvili
Queimada de Gillo Pontecorvo
Una breve stagione (A Brief Season) de Renato Castellani
La Religieuse de Monza (La monaca di Monza/The Lady of Monza) d'Eriprando Visconti
H.2.S (H.2.S) de Roberto Faenza

Jean a écrit : 12 juil. 2020 10:24 Sans mobile apparent qui n'est sorti (à l'époque) qu'en 45t ou sur des compiles
Bingo Jean ! il est en haute place dans mon Best Of 71 !
Modifié en dernier par Revpop le 12 sept. 2020 17:09, modifié 5 fois.


Avatar du membre
Danny Wilde

Re: R.I.P. Ennio Morricone

Message par Danny Wilde »

Un best of d'Ennio Morricone {resp@ct# ! Danny Wilde en a rêvé, Revpop l'a fait ;). Thanks a lot !

Pour 69, je vote "La Donna Invisibile", non pas parce que je connais par cœur le répertoire du maestro (loin de là) mais parce qu'il s'agit d'une b.o. qui a toujours fétiche pour moi. Sans doute son côté bossa nova très marqué ...
Avatar du membre
Revpop

Re: R.I.P. Ennio Morricone

Message par Revpop »

La Donna Invisibile est un des sommets d'Ennio; à mettre à pied d'égalité avec les meilleures BO des films de Sergio Leone.
Effectivement la bossa nova, accompagnée la plupart du temps par la voix élégiaque Edda Dell'Orso, est une caractéristique majeure du style d'Ennio pendant ces années-là.
Dans ce genre, il faut absolument écouter Metti una sera a cena (mon top 2 sur 1969) et celui qui sera mon top 1 de l'année 1970 ! ;)
[j'en ai profité pour mettre quelques extraits sur le Best of 69]
Avatar du membre
Revpop

Re: R.I.P. Ennio Morricone

Message par Revpop »

Voici la compile du Best Of 70 d'Ennio Morricone; elle dure près de 78 minutes et je suis assez fier après l'avoir encore écoutée une dernière fois cet après-midi.
Apparemment l'année 1970 est un moins grand cru comparé aux deux années monolithiques qui l'entourent; mais c'est tout relatif eu égard aux nombreux chefs-d'oeuvre qui la composent où l'on retrouve tout ce que l'on aime chez Morricone : bossa nova, pop, industriel, avant-garde, western et symphonie.

Best Of 70

Neuf Bandes originales ont été récompensées par vingt-et-un titres fabuleux :

(5 titres) Photo interdite d'une bourgeoise (Le foto proibite di una signora per bene) de Luciano Ercoli :
- "Le Foto Proibite Di Una Signora Per Bene"
- "Amore Come Dolore"
- "Allegretto Per Signora"
- "Doricamente"
- "Secondo Intermizzo Pop"

"Le Foto Proibite Di Una Signora Per Bene" :



(4 titres) La Cité de la violence (Città violenta) de Sergio Sollima :
- "Città Violenta"
- "Con estrema dolcezza"
- "Svolta definitiva"
- "Riassunto"

"Svolta definitiva" :



(2 titres) Le Venin de la peur (Una lucertola con la pelle di donna) de Lucio Fulci :
- "La Lucertola"
- "Solle sulla pelle"

"Solle sulla pelle" :



(2 titres) Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Indagine su un cittadino al di sopra di ogni sospetto) d'Elio Petri :
- "Indagine su un cittadino al di sopra di ogni sospetto"
- "Indagine su un cittadino al di sopra di ogni sospetto (Finale)"

"Indagine su un cittadino al di sopra di ogni sospetto (Finale)" :



(2 titres) Compañeros (Vamos a matar compañeros) de Sergio Corbucci :
- "Vamos a matar compañeros"
- "Il Pinguino"

"Vamos a matar compañeros" :



(2 titres) Seule contre la mafia (La moglie più bella) de Damiano Damiani :
- "La Moglie più bella"
- "Tema di Franscesca"

"La Moglie più bella" :



(2 titres) Le Voyeur/Jeux particuliers (Giochi particolari) de Franco Indovina (une rareté !):
- "Giochi particolari 2"
- "Giochi particolari"

"Giochi particolari 2 ":



(1 titre) Le Chat à neuf queues (Il gatto a nove code) de Dario Argento :
- "Ninna nanna in blù"




(1 titre) À l'aube du cinquième jour (Dio è con noi/Gott mit uns/The Fifth Day/God with us) de Giuliano Montaldo :
- "Lontano"




Sept Bandes Originales sont sorties également cette année :

Sierra torride (Two Mules for Sister Sara) de Don Siegel
La Califfa (Lady Caliph) d'Alberto Bevilacqua
Les Cannibales (Os Canibais) de Liliana Cavani
L'Assaut des jeunes loups (Hornet's Nest /I lupi attacano in branco) de Phil Karlson
Metello, ou la naissance de la colère (Metello) de Mauro Bolognini
Quand les femmes avaient une queue (Quando le donne avevano la coda/When women had tails) de Pasquale Festa Campanile
Tre nel mille de Franco Indovina

Et que dire de l'année 1971 ?!? grandiose avec peut-être sa plus grande BO !
Modifié en dernier par Revpop le 01 août 2020 08:46, modifié 1 fois.
Avatar du membre
Revpop

Re: R.I.P. Ennio Morricone

Message par Revpop »

Voici la compile du Best Of 71 d'Ennio Morricone; ce sera surement l'année la plus gorgée de saveurs, la plus épicée, la plus politique, la plus effrayante ...
Et en plus elle dure plus de 134 minutes, ce sera assurément la plus longue des compiles d'Ennio.

Best Of 71

Quinze Bandes originales ont été récompensées par trente-trois titres fabuleux :

(6 titres) Il était une fois la révolution (Giù la testa) de Sergio Leone :
- "Giu' La Testa"
- "Marcia degli accattoni"
- "Scherzi a parte"
- "Messico e Irlanda"
- "I figli morti"
- "Dopo l'esplosione"

"I figli morti" :



(5 titres) Le Casse de Henri Verneuil :
- "Gli Scassinatori"
- "Tema d'amore"
- "Rodeo"
- "Ma non troppo erotico"
- "Argomenti"

"Argomenti" :



(3 titres) Maddalena de Jerry Kawalerowicz :
- "Come Maddalena"
- "Una Donna Da Ricordare"
- "Chi Mai"

"Una Donna Da Ricordare" :



(3 titres) Veruschka (Poesia di una donna) de Franco Rubartelli :
- "Veruschka"
- "La Bambola"
- "La Poesia Di Una Donna"

"La Bambola " :



(3 titres) Incontro de Piero Schivazappa :
- "Per Claudia"
- "Sherzo Un Po Triste"
- "Patrizia"

"Per Claudia" :



(2 titres) Sacco et Vanzetti (Sacco e Vanzetti) de Giuliano Montaldo :
- "La ballato di sacro e vanzetti parte 2"
- "Here's to you"

"La ballato di sacro e vanzetti parte 2" :



(2 titres) Quatre mouches de velours gris (Quatre mosche di velluto grigio) de Dario Argento :
- "Quattro mosche di velutto grigio (titulo)"
- "Come un Madrigale"

"Quattro mosche di velutto grigio (titulo)" :



(2 titres) Journée noire pour un bélier (Giornata nera per l’ariete) de Luigi Bazzoni :
- "Giornata nera per l’ariete"
- "Giocoso, Giocoso"

"Giocoso, Giocoso" :



(2 titres) La Tarentule au ventre noir (La Tarantola Dal Ventro Nero) de Paolo Cavara
- "L'abbraccio caldo della tarantola"
- "Coiffeur pour dames"

"L'abbraccio caldo della tarantola" :



(1 titre) Je suis vivant ! (La corta notte delle bambole di vetro) d'Aldo Lado :
- "Valzer"




(1 titre) La classe ouvrière va au paradis (La classe operaia va in paradiso) d'Elio Petri :
- "La Classe Operaia Va In Paradiso"




(1 titre) Forza G (Winged Devils) de Duccio Tessari :
- "Sospesi fra le nuvole"




(1 titre) Lui per lei de Claudio Rispoli (rareté) :
- "Lui Per Lei"




(1 titre) Sans mobile apparent de Philippe Labro :
- "Senza motivo apparente"




Huit Bandes Originales sont sorties également cette année :

Une plage lointaine (Oceano) de Folco Quilici
La Scoperta dell’America de Sergio Giordani
Imputation d'homicide pour un étudiant (Imputazione di omicidio per uno studente) de Mauro Bolognini
Nous sommes tous en liberté provisoire (L'istruttoria è chiusa: dimentichi) de Damiano Damiani
Rome libérée 1870 (Correva l’anno di grazia 1870) d’Alfredo Giannetti
Gli occhi freddi della paura (Cold Eyes of Fear) d'Enzo G. Castellari
Violenza : quinto potere de Florestano Vancini
Dommage qu'elle soit une putain (Addio fratello crudele) de Giuseppe Patroni Griffi


Et que dire de l'année 1968 ?!? L'année de tous les westerns !
Modifié en dernier par Revpop le 12 sept. 2020 17:12, modifié 2 fois.
Avatar du membre
Danny Wilde

Re: R.I.P. Ennio Morricone

Message par Danny Wilde »

Revpop a écrit : 19 juil. 2020 22:14 Voici la compile du Best Of 71 d'Ennio Morricone; ce sera surement l'année la plus gorgée de saveurs, la plus épicée, la plus politique, la plus effrayante ...
Année assez faste effectivement :drunk: ! Merci pour ce rappel.

Entre la sobre introduction rythmique, presque en sourdine (qui a très certainement inspiré la B.O. "Interstellar" à succès de Hans Zimmer), les lignes d'orgue obsédantes, les vocalises éthérées et le lyrisme des cordes, je trouve que "Come Maddalena" est l'un des thèmes les plus originaux composé par Ennio.

Après plus d'une dizaine d'années d'écoute, je n'ai jamais su en définir le genre, si ce n'est qu'il s'agit d'un génial détournement (ou d'une astucieuse variation) de la musique sacrée, à la fois mystique, complexe et érotique.
Avatar du membre
Revpop

Re: R.I.P. Ennio Morricone

Message par Revpop »

Voici la compile du Best Of 68 d'Ennio Morricone; elle dure plus de 78 minutes.
Je pense que 1968 est l'année de la révélation d'Ennio auprès du monde entier, due en grande partie au sidérant succès planétaire du plus célèbre western au monde.
Pour autant cette année ne peut se réduire à l'impact de ce film; tout ce qui était en germe déjà depuis quelques années a fleuri ici à tout va en un fabuleux bouquet de toutes les couleurs.

Best Of 68

Onze Bandes originales ont été récompensées par vingt-six titres fabuleux :

(6 titres) Il était une fois dans l'Ouest (C'era una volta il West/Once Upon a Time in the West) de Sergio Leone :
- "C'era una volta il west"
- "L'uomo Dell'armonica"
- "Addio A cheyenne"
- "Franck"
- "Come Una Sentenza"
- "Finale"

"Finale" :



(4 titres) Quelle honte, salauds ! (Vergogna schifosi) de Mauro Severino :
- "Matto, Caldo, Soldi, Morto… girotondo"
- "Un Altro Mare"
- "Ninna nanna per adulti"
- "Una Spiaggia A Mezzogiorno"

"Matto, Caldo, Soldi, Morto… girotondo" :



(3 titres) Le Grand Silence (Il grande Silenzio/The Great Silence) de Sergio Corbucci :
- "Il grande Silenzio"
- "Barbara e Tangliente"
- "Invito All Amore"

"Barbara e Tangliente" :



(3 titres) Et si on faisait l'amour ? (Scusi, facciamo l’amore/Listen, Let's Make Love) de Vittorio Caprioli :
- "Scusi, facciamo l’amore"
- "The Big One"
- "A lidia (finale)"

"A lidia (finale)" :



(3 titres) L'Alibi (Alibi) d'Adolfo Celi, Vittorio Gassman et Luciano Lucignani :
- "Immagini Del Tempo"
- "Belinda May"
- "Shake n° 1"

"Immagini Del Tempo" :



(2 titres) L'Enfer avant la mort (Comandamenti per un gangster) d'Alfio Caltabiano :
- "Comandamenti per un gangster"
- "Pièta per un giusto"

"Comandamenti per un gangster" :



(1 titre) Escalation (Escalation) de Roberto Faenza :
- "Dies Irae Psichedelico"




(1 titre) Ciel de plomb (E per tetto un cielo di stelle/And For a Roof a Sky Full of Stars) de Giulio Petroni :
- "Inseguimento all'alba"




(1 titre) Ce merveilleux automne (Un bellissimo novembre/That Splendid November) de Mauro Bolognini :
- "Ancora piu' dolcemente"




(1 titre) Théorème (Teorema) de Pier Paolo Pasolini :
- "Beat n°3"




(1 titre) El mercenario (Il mercenario) de Sergio Corbucci :
- "Il Mercenario (l'arena)"




Douze Bandes Originales sont sorties également cette année :

Eat it (Mangiala) de Francesco Caseratti
Cœur de mère (Cuore di mamma) de Salvatore Samperi
Partner de Bernardo Bertolucci
La Bataille de San Sebastian (The guns for San Sebastian) de Henri Verneuil
Ecce homo : I sopravvissuti (Behold a Man) de Bruno Gaburro
Galilée (Galileo) de Liliana Cavani
Merci ma tante (Grazie zia/Thank you Aunt/Come Play With Me) de Salvatore Samperi
Trois pour un massacre (Tepepa/Long Live the Revolution) de Giulio Petroni
Un couple pas ordinaire (Ruba al prossimo tuo) de Francesco Maselli
Fräulein Doktor de Marcello Aliprandi et Alberto Lattuada
Un coin tranquille à la campagne (Un Tranquillo posto di campagna/A Quiet Place in the Country) d'Elio Petri
Rome comme Chicago (Roma come Chicago/Banditi a Roma/Bandits in Rome) d'Alberto De Martino

1968 est pour moi la première année des cinq glorieuses; sautons sans plus tarder sur la dernière !
Modifié en dernier par Revpop le 01 août 2020 08:48, modifié 1 fois.
Avatar du membre
Revpop

Re: R.I.P. Ennio Morricone

Message par Revpop »

Voici la compile du Best Of 72 d'Ennio Morricone; elle dure près de 78 minutes, la durée d'un CD gorgé à ras bord de titres.
Ici point de grands films ou de BO universellement connues, mais plutôt une myriade de morceaux dispersés comme une constellation d'étoiles par une nuit d'été; de morceaux légèrement mystérieux, à peine visibles durant toutes ces années mais qui sont ancrés dans notre inconscient musical.

Best Of 72

Quatorze Bandes originales ont été récompensées par vingt titres fabuleux :

(3 titres) Far West Story (Sonny and Jed/La banda J & S/Cronica criminale del Far West) de Sergio Corbucci :
- "Sonny (Singulo)"
- "Sweet Susan"
- "The Saloon's Girl"

"Sonny" :



(3 titres) Un homme à respecter (Un uomo da rispettare) de Michele Lupo :
- "Un uomo da rispettare"
- "18 Pari"
- "Prima di lasciarla"

"Un uomo da rispettare" :



(2 titres) Le Diable dans la tête (Il diavolo nel cervello/The Devil in the Brain) de Sergio Sollima :
- "La ragione, il cuore, l'amore"
- "Viaggio secondo"

"La ragione, il cuore, l'amore" :



(2 titres) La Drôle d'affaire (La cosa buffa) d'Aldo Lado :
- "La Cosa buffa"
- "Pensando a Maria"

"La Cosa buffa" :



(1 titre) Mais qu'est-ce que je viens foutre au milieu de cette révolution ? (Che c'entriamo noi con la rivoluzione?) de Sergio Corbucci :
- "Rivoluzione ? (Titoli di coda )"




(1 titre) D'amore si muore de Carlo Carunchio :
- "Un po' d'ironia acida"




(1 titre) Le Maître et Marguerite (Il maestro e Margherita/The master and Margarita) d'Aleksandar Petrović :
- "Titoli E finale"




(1 titre) Anche se volessi lavorare, che faccio ? de Flavio Mogherini :
- "Anche se volessi lavorare, che faccio Pt.3"




(1 titre) Mais... qu'avez vous fait à Solange ? (Cosa avete fatto a Solange?) de Massimo Dallamano :
- "Cosa avete fatto a Solange ?"




(1 titre) Qui l'a vue mourir ? (Chi l’ha vista morire ?) d'Aldo Lado :
- "Chi l'ha vista morire"




(1 titre) I Bambini ci chiedono perchè de Nino Zanchin :
- "I Bambini ci chiedono perchè "




(1 titre) Les Deux Saisons de la vie (The two season of life/Le due stagoni della vita) de Samy Pavel :
- "Le due stagioni della vita"




(1 titre) Barbe-bleue (Bluebeard) d'Edward Dmytryk et Luciano Sacripanti :
- "Barbablù"




(1 titre) L'Attentat d'Yves Boisset :
- "Tradimente Politico"




Cinq Bandes Originales sont sorties également cette année :

Quando la preda è l’uomo de Vittorio de Sisti
Questa specie d'amore d'Alberto Bevilacqua
L'ultimo uomo di Sara de Maria Virginia Onorato
Folie meurtrière (Mio caro assassino/My dear killer) de Tonino Valerii
On m’appelle Providence (La vita, a volta è molto dura, vero Providenza ?) de Giulio Petroni


Finies les années glorieuses (1968-1972), mais l'année suivante est-elle une année sans saveurs, à jeter aux orties ? J'en doute ...
Modifié en dernier par Revpop le 27 juil. 2020 08:48, modifié 1 fois.
Avatar du membre
Revpop

Re: R.I.P. Ennio Morricone

Message par Revpop »

Encore un grand hommage fait par le Major Tom :

Avatar du membre
Revpop

Re: R.I.P. Ennio Morricone

Message par Revpop »

Voici la compile du Best Of 73 d'Ennio Morricone; elle dure près de 74 minutes alors qu'elle se compose finalement de peu de morceaux.

Effectivement peu de BO publiées cette année là mais de la qualité à revendre.
En même temps nous assistons au chant du cygne du Western, un des sommets du polar, ample et détonant comme un Norman Whitfield, une scène érotique torride et puis surtout un OVNI sorti de nulle part ou plutôt si d'un nunsploitation où l'on entend les chants, les cris et les soupirs mêlés des vierges et des nonnes, poursuivies dans les couloirs sombres d'un couvent moyenâgeux par des guitares fuzz, des pianos apocalytiques et des basses d'outre-tombe ... Cette dernière BO, même si elle comporte le plus de titres fabuleux, sera disposée à la toute fin de la compile pour éviter l'attaque cardiaque, la paralysie du cerveau dès le début de la séance ...

Best Of 73 :

Six Bandes originales ont été récompensées par quatorze titres fabuleux :

(3 titres) Mon nom est Personne (Il mio nome è Nessuno/My Name is Nobody) de Tonino Valerii :
- "Il mio nome è Nessuno"
- "Mucchio selvaggio"
- "Se sei qualcuno è colpa mia"

"Il mio nome è Nessuno" :



(3 titres) Le Serpent d'Henri Verneuil :
- "Nadine"
- "Tema per una donna sola"
- "Canzone lontana"

"Canzone lontana" :



(2 titres) La Poursuite implacable (Revolver) de Sergio Sollima :
- "Revolver"
- "In un bar"

"Revolver" :



(1 titre) La propriété n’est plus un vol (La propriétà non è più un furto) d'Elio Petri :
- "Colpo"




(1 titre) Crescete e moltiplicatevi de Giulio Petroni :
- "Sospiri da una radio lontana"




Et puis voici l'O.V.N.I. !
(4 titres) Il sorriso del grande tentatore de Damiano Damiani :
- "Veni sancte spiritus"
- "Victima paschali laudes"
- "Lauda sion"
- "Dies Irae"

"Veni sancte spiritus" :



Cinq Bandes Originales sont sorties également cette année :

On continue à m'appeler Providence (Ci risiamo, vero Provvidenza ?) d'Alberto De Martino
Quando l’amore è sensualità de Victorio De Sisti
Giordano Bruno de Giuliano Montaldo
SS Représailles (Rappresaglia) de George Pan Cosmatos
Sepolta viva d'Aldo Lado


L'année 1974 risque de se porter pâle par rapport à celle-ci ! Laissons Ennio se reposer un peu ...
Modifié en dernier par Revpop le 28 juil. 2020 12:15, modifié 1 fois.
Avatar du membre
Jean

Re: R.I.P. Ennio Morricone

Message par Jean »

Merci cher Revpop pour ces best-of de haute volée. {resp@ct#
Avatar du membre
Revpop

Re: R.I.P. Ennio Morricone

Message par Revpop »

Merci à toi également Jean qui en quelque sorte m'a mis le pied à l'étrier en me sortant quelques BO pas piquées des vers !
Mais ce n'est qu'une base de discussions et d'échanges et si vous avez d'autres suggestions ne vous privez pas !

Sinon je pense, Jean, que tu vas apprécier l'année 74 que je suis entrain de préparer, surtout une BO qui t'ira comme un gant ...
Avatar du membre
Revpop

Re: R.I.P. Ennio Morricone

Message par Revpop »

Voici la compile du Best Of 74 d'Ennio Morricone; elle dure moins de 60 minutes (53 mn exactement), serait-ce un signe objectif du déclin du maestro ?

Pas d'OVNI cette fois-ci mais que des valeurs sures avec une des meilleures BO policières italiennes qui fait suite à Un uomo da rispettare de Michele Lupo et à Revolver de Sergio Sollima, trilogie extraordinaire de punch et d'intensité, et dont je n'ai pas osé mettre la version de plus de quinze minutes, peur d'effrayer la sensibilité de plus d'un funkologue.


Best Of 74 :

Neuf Bandes originales ont été récompensées par treize titres fabuleux :

(3 titres) La Rançon de la peur (Milano odia : la polizia non puo sparare) de Umberto Lenzi :
- "Titoli (versione lunga)"
- "I conti ora tornano"
- "Raptus Omicida"

"Titoli (Version longue)" :



(2 titres) Le Secret de Robert Enrico :
- "Il Segreto (finale)"
- "Dal Mare (Versione Singolo)"

"Dal Mare (Versione Singolo)" :



(2 titres) La cugina d'Aldo Lado :
- "La sera, la notte, il giorno (Pt.1)"
- "De copalamo"

"La sera, la notte, il giorno (Pt.1)" :



(1 titre) Allonsanfan de Paolo et Vittorio Taviani :
- "Rabbia E Tarantella"




(1 titre) Frissons d'horreur (Macchie solari/The Victim) d'Armando Crispino :
- "Macchie solari (Versione Singolo) "




(1 titre) Spasmo d'Umberto Lenzi :
- "Bambole"




(1 titre) Space 1999 de Lee H. Katzin, Ray Austin, David Tomblin :
- "Spazio 1999"


(1 titre) Il Giro del mondo degli innamorati di Peynet de Cesare Perfetto
:
- "Forse basta (Pt. 7)




(1 titre) Le Trio infernal de Francis Girod :
- "Il Trio Infernale"




Six Bandes Originales sont sorties également cette année :

La Grande Bourgeoise (Fatti di gente perbene) de Mauro Bolognini
Les Derniers Jours de Mussolini (Mussolini, ultimo atto) de Carlo Lizzani
L’Antéchrist (L’anticristo/The Antichrist/The Tempter) d'Alberto De Martino
Les Mille et Une Nuits (Il Fiore delle mille e una notte) de Pier Paolo Pasolini
Moïse (Moses, the lawgiver/Mosè) de Gianfranco De Bosio
Sesso in Confessionale de Vittorio De Sisti


Rendez-vous en 1975, une année similaire à celle-ci, il me semble, en compagnie de notre acteur roi : Jean-Paul Belmondo !
Modifié en dernier par Revpop le 12 sept. 2020 17:17, modifié 3 fois.
Avatar du membre
Revpop

Re: R.I.P. Ennio Morricone

Message par Revpop »

Voici la compile du Best Of 75 d'Ennio Morricone; elle dure près de 58 minutes, c'est un peu court, il est vrai, mais malheureusement il va falloir s'habituer.
Néanmoins ce cru comprend quelques surprises dont le giallo L'Ultimo treno della notte sortie en France sous le nom La Bête tue de sang froid ou en Belgique La Chienne du train de nuit, tout un programme, programme hautement stressant pour ceux qui ont la phobie des trains de nuit.
Ecoutez, vous verrez !
Sinon Peur sur la ville aurait été en tête du classement si l'un tes titres retenus ne faisait pas déjà le bonheur du Best Of 73 ("Sospiri da una radio lontana").
J'ai ajouté au dernier moment la BO dont les masters ont disparu et qui n'est jamais sortie. Il s'agit de Labbra di lurido blu de Guido Petroni, petite pépite avec la voix sublime d'Edda.
J'ai ajouté également un morceau de Leonor ("Angela E Valeria AKA Leonor") qui a été réutilisé dans la BO La Venexiana de 1986.


Best Of 75 :

Neuf Bandes originales ont été récompensées par quinze titres fabuleux :

(3 titres) La Faille (La Smagliatura) de Peter Fleischmann :
- "L'errore"
- "Sbaglio E Ambiguita"
- "Ipocrisia"

"Ipocrisia" :



(3 titres) Un génie, deux associés, une cloche (Un genio, due compari, un pollo) de Damiano Damiani :
- "Un genio, due compari, un pollo"
- "Cavalcata… Per Elisa"
- "Il Pollo"

"Un genio, due compari, un pollo" :



(2 titres) Peur sur la ville d'Henri Verneuil :
- "Paura sulla citta"
- "Sosta Vietata"

"Paura sulla citta" :



(2 titres) Le Dernier train de la nuit/La bête tue de sang-froid (L’ultimo treno della notte) d'Aldo Lado :
- "L’ultimo treno della notte"
- "Coincidenze"

"L’ultimo treno della notte" :



(1 titre) Storie di vita e malavita de Carlo Lizzani :
- "Polizia in Allarme"

Pas d'extrait.

(1 titre) Les Maîtres (Gente di rispetto) de Luigi Zampa :
- "Gente ipocrita"




(1 titre) Leonor de Juan Luis Buñuel :
- "Angela E Valeria AKA Leonor"




(1 titre) Vertiges (Per le antiche scale) de Mauro Bolognini :
- "Per le antiche scale : Preludio"




(1 titre) Labbra di lurido blu de Guido Petroni :
- "Labbra di lurido blu"




Cinq Bandes Originales sont sorties également cette année :

Liberté, mon amour ! (Libera amore mio) de Mauro Bolognini
Le Juge et son bourreau (Il Giudice e il suo boia /Der Richter und sein Hunker) de Maximilian Schell
La Guerre des otages (The Human Factor/Il giustiziere) d'Edward Dmytryk
Salò ou les 120 Journées de Sodome (Salò o le 120 giornate di Sodoma) de Pier Paolo Pasolini
Attenti al buffone d'Alberto Bevilacqua


J'ai fouillé dans ma vieille compile et horreur je n'ai rien trouvé pour 1976, cette année avait disparu !
Alors que j'avais moults scores pour les années suivantes. Tout le travail reste à faire donc et le temps de tout récupérer (une dizaine de BO) je vous invite à faire un retour en arrière avec moi et découvrir 1967 !
Modifié en dernier par Revpop le 05 oct. 2020 09:55, modifié 4 fois.
Avatar du membre
Jean

Re: R.I.P. Ennio Morricone

Message par Jean »

Revpop a écrit : 26 juil. 2020 10:39 Sinon je pense, Jean, que tu vas apprécier l'année 74 que je suis entrain de préparer, surtout une BO qui t'ira comme un gant ...

J'imagine que tu fais référence à Milano Odia, une BO que Foxy avait déjà chroniquée. Bien vu! En plus le film est terrible, un de mes poliziotteschi préféré, très sombre avec un Tomas Milian halluciné dans le rôle d'une crapule abjecte et psychotique qui kidnappe une gamine (le titre anglais du film est d'ailleurs Almost Human).

J'ai bien aimé également La cugina dans ta sélection de 1974. :afro:
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Funk-o-logues actuellement en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun Funk-o-logue et 7 extraterrestres