Image
Des travaux sont en cours sur le forum,
Il peut être utilisé sans limitations mais des problèmes
d'affichage écran, en particulier des vidéos sont possibles.

The Dramatics - Whatcha See Is Whatcha Get

Funk, Soul, Deep Funk, Deep Soul, Soul Funk…

Funky admins : Wonder B, funkiness, silverfox

Revpop

The Dramatics - Whatcha See Is Whatcha Get

Message par Revpop » 11 sept. 2011 21:51

LE PORTRAIT SOUL DE DORIAN GRAY

The Dramatics - Whatcha See Is Whatcha Get (Volt ‎VOS-6018, 1971)

Image

Image

Image

Titres

A1 Get Up And Get Down 3:10
A2 Thank You For Your Love 4:25
A3 Hot Pants In The Summertime 3:57
A4 Whatcha See Is Whatcha Get 3:56

B1 In The Rain 5:08
B2 (Gimme Some) Good Soul Music 2:35
B3 Fall In Love, Lady Love 4:34
B4 Mary Don't Cha Wanna 3:41

Crédits

The Dramatics

Elbert Wilkins
Larry Demps
Ron Banks
William Howard
Willie Ford


Composition : Tony Hester
Arrangements : Johnny Allen
Production exécutive : Don Davis
Production : Tony Hester


C'est l'histoire d'un homme, Tony Hester, qui se prenait pour le Dorian Gray de la soul, la décadence victorienne, le dandysme huysmanien en moins, remplacés au profit de la violence et de la passion noyées dans la poudre blanche : le parfait décorum d'une ville industrielle des années 70 comme Detroit.
L'objet du délit ne fut pas le portrait de l'artiste mais le groupe The Dramatics qui porta l'effigie et qui poussa le fatum au-delà du pensable.

L'histoire pour Tony se termina brutalement, d'un coup net : le 30 octobre 1980, à 34 ans, il reçut une balle en pleine tête dans une ruelle mal famée et mal éclairée de Detroit. Il fut enterré le 4 novembre au cimetière de Gethsename, sur sa pierre tombale ne figurait pas de date de naissance, seulement la date à laquelle la balle traversa sa cervelle et son nom dont il manquait la lettre "e" sur la deuxième syllabe.

Et pour les Dramatics, il suffit de citer les premières lignes de Wikipedia : "Their members at this time were Ron Banks (who died of a heart attack on March 4, 2010 at age 58), William "Wee Gee" Howard (who died of a heart attack on February 22, 2000 at age 49), Elbert Wilkins (who died of a heart attack on December 13, 1992 at age 45)...". Une vraie malédiction les fauchait, leurs coeurs les lâchaient l'un après l'autre, alors que ce fut bien cet organe qui les symbolisait le mieux : n'ont ils pas démarrés, en 1962, sous le nom des Dynamics ? Sacrée ironie de l'histoire !

Revenons à Tony car cette fin brutale cachait une autre tragédie : s'il n'était pas tombé sous une balle, il aurait été détruit de toute façon par les rails de coke sniffés et les injections d'héroïne. Cette addiction à la came débuta le jour où il devint le mentor des Dramatics. Le début du Pacte.
"As for his looking young, he always looked young" c'était l'image qu'il laissait aux gens qu'il côtoyait. Son coté Dorian Gray. Bien au-delà de sa mort, ce fantasme de beauté éternelle élimina les autres souvenirs au point que Tony devint, pour le reste du monde, un fantôme, un ectoplasme dont on ne connaissait plus véritablement la date de naissance, quand et comment il mourut ? s'il s'appelait bien Hester et non pas Hestor ?
Pour mieux opacifier ce mystère, tel un Thomas Pynchon ou un Salinger, il fut l'homme d'une unique photo, une photo un peu floue le montrant assis au piano, légèrement en retrait, avec les Dramatics sur leur premier album.
Sinon, Tony Hester commença très tôt dans la musique, enregistra dès l'âge de 14 ans, sema quelques 45 tours confidentiels, à droite à gauche, au hasard de ses humeurs, tout en refusant des contrats juteux avec entre autres la Motown et la Golden World.
La rupture consommée avec ses acolytes d'alors, "Popcorn" Wylie et le groupe "The New Holidays", provoqua la rencontre avec Don Davis qui scella définitivement son destin. Don Davis, plus guru que simple producteur, dont l'ambition était de relier Memphis et Detroit par les voies de la soul, le trouva : "a very clean-cut guy, very meticulous, had a style of playing, a gifted lyric", et décida, illico presto, d'un tête à tête avec les Dramatics, toujours à la recherche d'un succès après moult échecs dont le mal nommé "Bingo".
Ce fut fait quelques jours plus tard dans la maison de Tony. Celui-ci leur joua au piano (sa posture favorite) les premières notes de "Whatcha See Is Whatcha Get", Ron Banks le coupa aussitôt : "we need a hit record !", Tony répliqua avec son sourire le plus suave :"but this is a hit record ..." et plus tard dans la soirée il les émerveilla tous avec une version de "In The Rain" pleine d'affects sous son regard d'ange.
Cette nuit-là, personne ne sut ce qu'il s'était réellement passé entre Don Davis et Tony ; toujours est-il que Tony eut carte blanche pour enregistrer le premier album des Dramatics. Imaginez l'incroyable événement pour quelqu'un qui n'avait que quelques babioles à son actif: songwriter et producteur sur tous les titres, plus arrangeur car il s'est avéré que l'officiel et réputé Johnny Allen n'était finalement présent que pour coucher sur papier les arrangements que lui sifflotait Tony.
En retrait, Don Davis surveillait ses brebis. Et bien lui en a pris car le single "Whatcha See Is Whatcha Get" intégra le top 10 au Billboard, et plus d'1 million de disques furent vendus... sans parler de "In The Rain" qui fut leur plus grand succès en atteignant le n°5 au Billboard.

Acte 1 = "Whatcha See Is Whatcha Get" ou la Gloire.

Au lever de rideau un cri glaçant littéralement le sang remplace les célèbres trois coups et annonce une rythmique lourde et funky au-dessus de laquelle survole une envolée de cordes telle des aigles royaux : c'est parti avec "Get Up And Get Down". Morceau rivalisant aisément avec les productions Whitfield pour les Temptations.

La mélodie de "Thank You For Your Love" est divine car elle semble être constituée de chair et de sang : le falsetto fragile de Ron commence par tisser la mélodie avec comme seul contrepoint la guitare gracile, puis secondé par une suite d'instruments - cordes, cors français, flûtes etc... - arrangée de telle façon que nous avons droit à l'explosion en crescendo d'un feu d'artifice de couleurs. Quelle tension ! rivalisant aisément avec les meilleurs productions Gamble & Huff.

"Hot Pants In The Summertime" : une introduction qui te fait instantanément vibrer, suintant la passion sous tous ses pores, engageant un funk lourd pour mieux laisser la voix tétanisante de William "Wee Gee" Howard décoller et tutoyer un refrain magique : cette fusion de funk lourd, de luxuriance des orchestrations, et de mélodies en apnée : c'est la signature de Tony Hester. Mais vous n'avez encore rien entendu ...

"It sounded like a carnival song" comme diraient les Dramatics quand ils ont écouté la première fois "Whatcha See Is Whatcha Get": morceau au refrain collant comme un chewing gum, mid tempo au rythme latin titillé par une guitare fuzz au milieu d'une mare de maraccas, de congas et autres claves. Classique instantané.

Puis arrive le Tour de Force de Tony : "In The Rain".
5 Minutes de bonheur : une pluie d'émotions, un orage de passions.
On n'a jamais entendu de pluie aussi esthétique : aussi proche de soi, te mouillant carrément l'âme.
Orage, coups de tonnerre, une pluie de plus en plus drue tombant de biais à cause de vents mauvais, la guitare de Denis Coffey simulant les éclairs et les échos, le piano égrénant la mélodie en accords mineurs sur la basse ténébreuse de Michael Henderson : décor lyrique avec lequel la voix de William "Wee Gee" Howard va se mesurer, atteignant une intensité stratosphérique, jusqu'à se fondre en lui.

En regard de ce chef-d'oeuvre, les morceaux suivants redeviennent ordinaires, leurs couleurs paraissant ternes, que ce soit le funky et dansant "Gimme Some", mais aussi la ballade à la mélodie fleur bleue "Fall In Love, Lady Love" jusqu'au final "Mary Don't Cha Wanna", très Temptations dans l'orchestration, manifeste pour les drogues (douces) annonçant (par opposition) les grandes orgues anti-drug du prochain album.

Dès leur premier classique, les Dramatics jouèrent dans la cour des grands dans laquelle figure, bien entendu, les Temptations ; d'ailleurs ceux-ci, piqués au vif à l'écoute de cet album, se surpassèrent et enregistrèrent leur Masterpiece All Directions. Quant à Norman Whitfield, il aurait pu trouver un successeur si la carrière de Tony n'avait pas été aussi courte.

Prochain épisode :
Acte 2 = "A Dramatic Experience" ou la Chute.

Note : 5.5 stars /6



Get Up And Get Down:



Thank You For Your Love:



Hot Pants In The Summertime:



Whatcha See Is Whatcha Get:



In The Rain:



(Gimme Some) Good Soul Music:



Fall In Love, Lady Love:



Mary Don't Cha Wanna :
Modifié en dernier par Revpop le 27 févr. 2019 23:05, modifié 5 fois.



Wonder B

The Dramatics - Whatcha See Is Whatcha Get

Message par Wonder B » 12 sept. 2011 15:33

Pour une fois je trouve que tu notes sévèrement ce chef d'oeuvre!!! :lol:

Sur la seule force du titre de l'album et de In The Rain, je le place facilement à 5.5 et même certains jours, selon mon feeling (!), je lui octroie la note maximale...
Sworn to fun
Loyal to none

funkiness
Site Admin

The Dramatics - Whatcha See Is Whatcha Get

Message par funkiness » 12 sept. 2011 18:35

C'est surtout un post monumental brother B ! Les notes sont toujours subjectives de toute façon. Et puis les petites baisses de régime signalées par Revpop sont bien réelles, sauf qu'ils ont mis la barre tellement haut avec "Whatcha see is whatcha get" et "In the rain" qu'il était difficile de la maintenir au même niveau tout au long de l'album

Je n'ai jamais lu de meilleure descriptif du sublime "In the rain", chapeau bas Revpop ! :happyboy:
funkiness brings you funk and happiness

Revpop

The Dramatics - Whatcha See Is Whatcha Get

Message par Revpop » 12 sept. 2011 21:19

Merci Funkiness pour ces encouragements !
Figure toi que j'ai gardé l' écriture de "In The Rain" pour la fin, quand tout le reste fut ficelé. J'avoue que ça été plus particulièrement un gros moment d'angoisse, un serrement au coeur... Comment recréer par les mots l'émotion procurée ? La chair est faible mais les mots aussi face à cette montagne.

Quant à la note, toute subjectivité mise à part, tout le monde sera d'accord pour dire que si l'album s'était arrêté à "In The Rain", il aurait eu ces 6 stars. Malheureusement la suite n'est pas de ce calibre ...amha.
J'ai longtemps hésité entre le 5 et le 5.5, j'étais prêt à mettre cette dernière note quand tout d'un coup l'ombre gigantesque de Phil est apparue derrière mon épaule (imaginez un film expressionniste allemand des années 20 - Le cabinet du docteur Caligari par ex. ), et j'entendis une voix d'outre tombe me susurrer à l'oreille :
"Tu surnotes, Revpop, tu surnotes ... encore ...".
Mécaniquement mon index appuya 2 fois sur la touche Suppr, laissant apparaître un chiffre rond et entier et dans le même temps l'ombre disparut ... :lol:
Wonder B a écrit :Pour une fois je trouve que tu notes sévèrement ce chef d'oeuvre!!! :lol:
Hé mon ami Wonder B, je constate que 1) Nos notes divergent plus qu'elles ne convergent ! :)
2) Cependant l'écart-type de nos divergences n'excède pas le demi point : ça rassure !! :lol:

edit - je voudrais profiter de ce post pour remercier le boulot des modérateurs : ils font un énorme travail de corrections : fautes d'orthographe, fautes d'accord, phrases non françaises ...
Et les pauvres, je les plains quand arrive la notule de Revpop : y'en a des pages et c'est bourré de fautes...
Dans le bêtisier du jour : se tromper de Huysmans ...vendre un million de disques ne suffit pas à mettre le pluriel pour Mr Revpop, et un milliard ? :P

funkiness
Site Admin

The Dramatics - Whatcha See Is Whatcha Get

Message par funkiness » 12 sept. 2011 22:44

Revpop a écrit : J'ai longtemps hésité entre le 5 et le 5.5, j'étais prêt à mettre cette dernière note quand tout d'un coup l'ombre gigantesque de Phil est apparue derrière mon épaule (imaginez un film expressionniste allemand des années 20 - Le cabinet du docteur Caligari par ex. ), et j'entendis une voix d'outre tombe me susurrer à l'oreille :
"Tu surnotes, Revpop, tu surnotes ... encore ...".
Mécaniquement mon index appuya 2 fois sur la touche Suppr , laissant apparaître un chiffre rond et entier et dans le même temps l'ombre disparut ... :lol:
mdr ! :lol:
funkiness brings you funk and happiness

Phil

The Dramatics - Whatcha See Is Whatcha Get

Message par Phil » 12 sept. 2011 23:37

Revpop a écrit : J'ai longtemps hésité entre le 5 et le 5.5, j'étais prêt à mettre cette dernière note quand tout d'un coup l'ombre gigantesque de Phil est apparue derrière mon épaule (imaginez un film expressionniste allemand des années 20 - Le cabinet du docteur Caligari par ex. ), et j'entendis une voix d'outre tombe me susurrer à l'oreille :
"Tu surnotes, Revpop, tu surnotes ... encore ...".
:lol: Bravo Revpop, mais pour une fois tu t'es trompé. Et je suis d'accord avec Wonder, t'aurais pu mettre un peu plus ! ;)

Mais tout ça prouve bien que ce système bâtard de notation sur 6 est bancal, sur 10 ce serait plus net. :cool:

Mais ton post est très réussi et pour une fois c'est un disque que j'aime, tu es donc pardonné ! ;)

Pour la peine voici une très rare photo de Tony Hester par Sharon McMahan :

Image

"He was going thru something and he decided to write about it. And as far as I'm concerned, he did an excellent job explaining the negative effects of being hooked on drugs." (Sharon Mc Mahan)
It's what's in the grooves that count

Revpop

The Dramatics - Whatcha See Is Whatcha Get

Message par Revpop » 12 sept. 2011 23:56

Bravo Phil !! t'es un champion !
Je savais que tu allais retrouver cette photo ! celle donnée par Sharon pour convaincre que oui Tony n'est pas un fantôme à toute une bande de forumeux...
Nous avons donc 2 photos de lui Yeahh ! N'est il pas classe ?
Sinon Sharon est une des principales inspiratrices de cette notule, j'y ai trouvé plein d'anecdotes dont le nom du cimetière où il a été enterré.
Même qu'un certain Phil, en 2007, lui faisait la conversation à Sharon... Sapristi ! mais est ce donc le même Phil que tout le monde connait ici-bas ? :P

Jean

The Dramatics - Whatcha See Is Whatcha Get

Message par Jean » 14 sept. 2011 14:09

Encore une magnifique chronique pour un superbe album.
Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, les Dramatics apparaissent dans le film délirant Darktown Strutters (1975) à l'occasion d'une scène incongrue où ils interprétent "Watcha see..." derrière des barreaux

Darktown Strutters trailer
le film a été réédité en dvd vostfr dans la collection chapeautée par Foxy chez le Chat Qui Fume ;)
Revpop a écrit : Prochain épisode :
Acte 2 = "A Dramatic Experience" ou la Chute.

:scratch: quelle chute? pour moi ils n'ont fait que des bons albums jusque 82 inclus, à part peut-être celui avec les Dells qui est un poil trop sweet. Surtout qu'avec l'arrivée de LJ Reynolds ils vont compter un excellent chanteur de plus.

Wonder B

The Dramatics - Whatcha See Is Whatcha Get

Message par Wonder B » 14 sept. 2011 18:39

J'aime beaucoup LJ Reynolds aussi et ses albums tambien... LOL
Sworn to fun
Loyal to none

Revpop

The Dramatics - Whatcha See Is Whatcha Get

Message par Revpop » 14 sept. 2011 21:21

Jean a écrit :
Revpop a écrit : Prochain épisode :
Acte 2 = "A Dramatic Experience" ou la Chute.

:scratch: quelle chute? pour moi ils n'ont fait que des bons albums jusque 82 inclus, à part peut-être celui avec les Dells qui est un poil trop sweet. Surtout qu'avec l'arrivée de LJ Reynolds ils vont compter un excellent chanteur de plus.
Cher Jean, tu comprendras que je ne veux et peux dévoiler la chute de cette Saga au suspens hitchcockien :P , qui sera révélée dans les jours qui suivent (à moins que le basket ne me détourne de cette mission ...)
Par contre ce que je peux dire :
1 - La chute, cela ne concerne pas les Dramatics,
2 - Mes notules s'arrêteront au deuxième album des Dramatics; les suivants n'ayant pas franchi la barre fatidique des 5 stars :nonono:
Donc pour les autres à vous de jouer ! :P

in the jungle groove

The Dramatics - Whatcha See Is Whatcha Get

Message par in the jungle groove » 20 sept. 2011 19:37

je vais être encore d'une banalité affligeante, j'arrive après la pluie mais bon je dois le dire, je rejoins Funkiness, merci encore Revpop pour tes notules qui nous mènent dans une autre dimension forumique. Je me sens plus trop un nerd en te lisant!!!!!!!!!! :yeahhh:

ps: j'imagine que tu vas terminer avec les Dramatics avec Dramatically Yours? C'est mon tiercé de ce superbe groupe avec Dramaticall yours

Revpop

The Dramatics - Whatcha See Is Whatcha Get

Message par Revpop » 20 sept. 2011 22:59

Revpop a écrit : 2 - Mes notules s'arrêteront au deuxième album des Dramatics; les suivants n'ayant pas franchi la barre fatidique des 5 stars :nonono:
Donc pour les autres à vous de jouer ! :P
Ou plus exactement à ta plume ITJG pour Dramatically Yours ! :happyboy:
() son meilleur morceau, amha, est le seul composé par Tony. :cool:

Revpop

The Dramatics - Whatcha See Is Whatcha Get

Message par Revpop » 26 sept. 2011 22:31

Ultimatum à tous les soul sistas & brothas :
L'Agence de Notation de la Soul Symphonique vient de hausser d'un demi point la note de Whatcha See Is Whatcha Get : ce sera 5.5 stars. Elle informe qu'elle n'a été nullement influencée par les Lobbyistes du Groupe, les célèbres Phil & Wonder B : les Starsky & Hutch des causes perdues ... :D
Pas de remise de valises pleines de J.B. et autres P-Funk, non plus. C'est seulement dû à l'écoute intensive de ce disque et à la volonté affirmée de rendre hommage une dernière fois à "In The Rain" ! :drunk:

Wonder B

The Dramatics - Whatcha See Is Whatcha Get

Message par Wonder B » 28 sept. 2011 08:36

Voilà une rectification tout à fait appropriée!!!!!!!!!!!!! :happyboy:
Sworn to fun
Loyal to none

Revpop

The Dramatics - Whatcha See Is Whatcha Get

Message par Revpop » 06 juin 2012 21:38

Une très belle version dénichée sur la toile de ce classique "In the rain", toujours aussi jouissif avec Arthur Prysock :


Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Funk-o-logues actuellement en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun Funk-o-logue et 4 extraterrestres