David Bowie ‎- Young Americans

Funk, Soul, Deep Funk, Deep Soul, Soul Funk…

Funky admins : funkiness, Wonder B, silverfox

Répondre
Avatar du membre
Revpop

David Bowie ‎- Young Americans

Message par Revpop »

ZIGGY ENFILE LE COSTUME DE LA SOUL, CA LUI SIED COMME UN GANT

David Bowie ‎- Young Americans (RCA Victor ‎RS 1006, 1975) UK

Image

Titres

A1 Young Americans 5:10
A2 Win 4:44
A3 Fascination 5:43
A4 Right 4:13

B1 Somebody Up There Likes Me 6:30
B2 Across The Universe 4:30
B3 Can You Hear Me 5:04
B4 Fame 4:12

Crédits

David Bowie : Chant, Claviers, Guitare
Anthony Hinton, Ava Cherry, Diane Sumler, Luther Vandross, Robin Clark, Warren Peace : chœurs
Emir Ksasan, Willy Weeks : basse
Andy Newmark, Dennis Davis : batterie
Carlos Alomar, Earl Slick : guitare
Michael Garson : claviers
Larry Washington, Pablo Rosario, Ralph McDonald : percussions
David Sanborn : saxophone

Arrangements voix : David Bowie, Luther Vandross
Arrangements cordes : Tony Visconti
Production : Tony Visconti

David Bowie aurait rêvé d'avoir tous les musiciens de MFSB sous la main pour enregistrer dans les studios Sigma Sound, temple de la Philly Sound. Mais ils s'étaient tous désistés sauf le percussionniste Larry Washington, ce qui rendit Bowie plein d'amertume. Il jura qu'il les battrait sur leur propre terrain. La Soul et le Funk lui appartenaient, maintenant.
Début 1974, David Bowie, fatigué des folles tournées théâtrales où tous les soirs le public, en adoration, fusionnait avec un être venu d'ailleurs, un être aux cheveux de sang affublé d'un boa bleu qui s'enroulait autour d'une tête de corsaire borgne, la sienne, David donc lassé de ses incessantes excentricités vit un Marvin Gaye en concert tout de blanc vêtu, presque transparent, magnificent, sa voix sensuelle sur un tapis de cordes magiques faisant briller des centaines d'yeux dans le noir.
La Soul avait inculqué son virus.
Il finit son apprentissage avec Carlos Alomar, à l'époque guitariste chez les Main Ingredient, qui lui fit rencontrer le batteur de Sly & The Family Stone, le bassiste de Donny Hathaway ainsi qu'au chant Luther Vandross.
Et tout ce petit monde funky ainsi que certains fidèles comme le pianiste Mike Garson se retrouvèrent pendant deux semaines, en plein mois d'aout 1974, de minuit sombre à l'aube fraîche, dans les studios Sigma Sound pour accoucher ce qui devait être pour David le nouveau Graal de la Soul.
Ce qu'il réussit à moitié grâce à cette face A resplendissante, mais qu'il échoua à cause d'une face B insipide juste sauvée par le final "Fame".

La chanson-titre "Young Americans" est une merveille de mid-tempo porté par le saxo de l'autre David (Sanborn) et par des chœurs distillant des montagnes d'harmonies gospel (et qui citent le "I read the news today, Oh boy" du "A Day In The Life" des Beatles dans la coda); David est comme un poisson dans l'eau et s'amuse à multiplier les effets de sa voix : de larges vibratos s'enchainent sur des grognements grossiers suivis par des légers falsettos.
Avec "Win" nous rentrons à petits pas dans un autre monde. Des effluves de saxophone, s'échappant d'une aube naissante et noyées de nappes de synthés évanescentes, à la rencontre de la voix presque chuchotante de David et des chœurs gonflés de sang, ce tableau, rempli de mystères, représente la victoire quotidienne du jour sur la nuit. Superbe morceau.
L'intro de "Fascination" est fascinante, terrassante, c'est le moins que l'on puisse dire. Grandiose.
C'est une mixture miraculeuse de guitares wah-wah, de clavinet d'outre-tombe, d'un saxo hurlant, de chœurs d'un autre âge et de la voix douloureuse de David poursuivie par les fantômes de son enfance, le tout (trans)porté par un funk hallucinant. Deux fois grandiose.
Pour le final de la face A, "Right", David s'est souvenu du concert de Marvin Gaye. Entre le suave et la rage. Entre la caresse et l'accouplement sauvage. Entre la dévotion et la persécution. Un final digne de "I Want You".
Et puis c'est le trou. Passons vite. Oublions très vite.
Posons notre diamant directement sur "Fame" le morceau qui clôture l'album et que tout le monde connait. "Fame" est en fait une reprise (déguisée ou trafiquée) de "Foot Stompin'" des Flares, chanson doo-wop de 1961, arrangée au départ comme une Jam-funk. Mécontent du résultat, David repart presque de zéro et ne garde que le riff funky joué par la guitare de Carlos à partir duquel il expérimente, tel un magicien, en ajoutant des boucles, des guitares fuzz, des pianos à l'envers et en trafiquant sa voix... pour finalement rendre hommage au funk de James Brown qui lui rendit l'appareil en adaptant le riff de "Fame" pour son single "Hot" en 1976 !
La boucle est enfin bouclée.
Tchao David !

Note : 5 stars / 6.

Post Scriptum :
Pour quelles raisons David Bowie n'a-t-il pas gardé "John, I'm Only Dancing (Again)" sur la face B ?
On aurait été proche du chef d’œuvre.


Young Americans :


Young Americans Live (performing on Dick Cavett Show [4 of December 1974]):


Win :


Fascination :


Right :


Somebody Up There Likes Me :


Across The Universe :


Can You Hear Me :


Fame :


Fame Live (Soul Train) :


Bonus

John, I'm Only Dancing (Again) :


Who Can I Be Now? :


It's Gonna Be Me :
Modifié en dernier par Revpop le 12 janv. 2016 21:14, modifié 1 fois.


Avatar du membre
leroipompon

Re: David Bowie ‎– Young Americans

Message par leroipompon »

Un des tous premiers albums que j'ai acheté, si ma mémoire est bonne. Cela me remémore la fierté qui vous envahit en contemplant le premier quart d'étagère rempli avec des disques rien qu'à soi ! Pas écouté depuis longtemps cependant, je profiterai de ce que je visite mes parents (chez qui dorment mes disques, faute de place) le week-end prochain pour le revisiter
superbad soul swing so good rare tracks medecine furious palm wine sound liquid flood excessive funky juice express de groove potion strange happenings sunliner party people music roots symphony
Avatar du membre
Revpop

Re: David Bowie ‎– Young Americans

Message par Revpop »

Je te conseille d'y aller dès ce soir chez tes parents ! ;)
Avatar du membre
bluesy

Re: David Bowie ‎– Young Americans

Message par bluesy »

Merci RevPop pour cette chronique que je n'ai pas encore lue et un album à posséder :afro: (ainsi que d'autres).

Mon film culte avec Bowie est "The Hunger" / "Les Prédateurs" (1983) (je vous conseille aussi la lecture du livre.
"Music Makes You Move" : Funkhouse Express (1974) so... "HIT THAT ONE!" : JB
"They Call Us Wild But We Got Soul" : Wild Magnolias (1975)
Avatar du membre
Revpop

Re: David Bowie ‎– Young Americans

Message par Revpop »

Merci Bluesy ! tu as tout ton temps pour (re)plonger dans l'univers Bowie.
Je conseille à tous l'achat de son coffret Five Years qui intègre tous les albums studio & live et inédits de sa première période (1969-1973, celle que je préfère) qui s'arrête à Pin Ups juste avant le soulissime Young Americans.

Revpop est fan de David Bowie, le saviez-vous ?
FunkyBill

Re: David Bowie ‎– Young Americans

Message par FunkyBill »

Merci pour ta chronique lyrique Revpop {resp@ct#
J'étais en train d'en préparer une sur Young Americans, mais je vais gentiment la garder dans mes brouillons !
Et puisque tu parles de toi à la troisième personne ;) , sache que FunkyBill aime Bowie !
RIP David
Avatar du membre
Phil

Re: David Bowie ‎– Young Americans

Message par Phil »

Bien que PHIL n'a jamais été fan de David Bowie IL ne peut que vous recommander l'excellent documentaire (re)passé hier sur Arte "David Bowie En Cinq Actes" : http://television.telerama.fr/tele/prog ... 738106.php

http://www.arte.tv/guide/fr/plus7/?em=050172-000

C'est vraiment très bien fait, il n'y a quasiment que des interviews de musiciens ayant participé à ses disques (Mick Ronson, Carlos Alomar, Nile Rogers,etc...), des extraits de concerts avec traduction des paroles et bien sûr son propre point de vue. Il est étonnamment lucide et à la fin du documentaire on ne peut qu'avoir de l'empathie pour le personnage.

PHIL avait déjà vu ce documentaire il y a quelques temps mais, à sa propre surprise, il l'a revu jusqu'à la fin avec grand plaisir. Une façon idéale de finir la journée.
It's what's in the grooves that count
Avatar du membre
Revpop

Re: David Bowie ‎– Young Americans

Message par Revpop »

FunkyBill a écrit :J'étais en train d'en préparer une sur Young Americans, mais je vais gentiment la garder dans mes brouillons !
Mille Excuses ! FunkyBill mais si j'étais toi je persisterais et reprendrais ton soi-disant brouillon et le publierais car il y a dix mille façons d'écouter ce disque, au moins une par fan de David, et si j'en réfère à ce que j'ai lu de toi sur Gil Scott-Heron, çà aura assurément de la gueule !
Phil a écrit :Bien que PHIL n'a jamais été fan de David Bowie IL ...
Cà va Phil ? ;)
En tout cas merci pour l'émission ! :happyboy:
Avatar du membre
in the jungle groove

Re: David Bowie ‎– Young Americans

Message par in the jungle groove »

Merci Phil pour le lien! :cool: je rêve ou tu fais du Revpop! :mrgreen:

Perso, je suis fan du début de Bowie, ce virage qu'il a pris avec Young Americans ne m'a jamais transcendé. Mais merci Revpop pour ton retour dans la bonne section! ;)
Grand fan de ses débuts toutefois, je suis en train de lire avec intérêt le bouquin de Nick Kent - Apathy For The Devil et Nick Kent ne porte pas vraiment aux nues David Bowie.
Intéressant de voir sa vision des choses même si cela ne change pas mon approche de l'œuvre de Bowie (il voit Bowie comme quelqu'un qui avait un grand talent pour s'inspirer très fortement des autres et recracher à sa sauce et qui savait surfer sur la vague de ce qui fait vendre - finalement ce qu'on fait bon nombre d'artistes qui ont marché).
Avatar du membre
Wonder B

Re: David Bowie ‎– Young Americans

Message par Wonder B »

Ah ITJG je trouve Nick Kent un peu dur sur ce coup...
Pour moi Bowie a toujours été à l'avant-garde (je parle des 70s)...
Mais bon à chacun son interprétation. Toujours est-il qu'il a exploré un tas de genres musicaux et ce toujours avec bonheur et inventivité.
Sworn to fun
Loyal to none
Avatar du membre
in the jungle groove

Re: David Bowie ‎– Young Americans

Message par in the jungle groove »

Apparemment Nick Kent n'aime pas tout ce qui est mainstream ou qui a beaucoup de succès (à quelques exceptions près), cela explique peut être cela. Il fait un parallèle intéressant entre David Bowie qui a su surfer sur la vague du succès et de la mode (d'où Young Americans) alors qu'Iggy Pop, à chaque fois qu'il aurait pu cartonné, a trouvé le moyen de se saboter.
Avatar du membre
Wonder B

Re: David Bowie ‎– Young Americans

Message par Wonder B »

Je ne vois pas l'intérêt qu'il a de parler de choses qu'il n'aime pas mais bon c'est tellement loin de ma façon de concevoir la musique que je ne vais pas m'étendre sur le sujet.
En revanche ce qu'il dit est faux en tout cas c'est mon avis LOL

Iggy Pop a d'abord débuté dans un genre plutôt extrémiste au niveau musical et je ne vois pas comment Iggy même blond platiné, aurait pu toucher les masses si on écoute la musique de Raw Power avec les Stooges par exemple... Et pourtant j'ai trippé à l'époque de la sortie de cet album!

Ensuite c'est David Bowie lui même qui lui a filé un sérieux coup de main alors que les Stooges ayant implosé, la carrière d'Iggy ne valait plus un kopek! Ses deux albums The Idiot et Lust For Life on remis le pied à l'étrier à Iggy. Je pense même sincèrement qu'il lui a sauvé la mise!
Ils sont d'ailleurs toujours resté amis, mais la personnalité d'Iggy s'adresse quand même plus à un public à la périphérie du succès et de la mode, ceci étant sa volonté sans l'ombre d'un doute...!
Et ce n'est pas en exhibant ses 'couilles' (passez moi l'expression!!!) à tous ses concerts (ou presque), qu'il aurait pu passer à la télé aux heures de grande écoute LOL (quoi que Mourousi reste à jamais au panthéon du rock pour l'avoir invité dans son journal et çà avait été un sacré bordel LOL)
Et puis de toute façon il n'en a rien à faire Iggy... Dans son genre il est aussi extrémiste qu'un autre récent disparu (Lemmy d'Hawkwind & Motörhead pour ne pas le citer!!!)
De toute façon rien qu'à la base les dés sont pipés, Bowie malgré ses excentricités (ou à cause c'est selon) d'une époque reste un vrai British dans son dandisme, alors qu'Iggy reste un sale gamin du Michigan...
Alors pour moi cette comparaison est dénuée de tout fondement.

PS : Iggy a rendu un vibrant hommage à Bowie après l'annonce du décès de ce dernier sur le lien ci-dessous (avec de chouettes vidéos)... je retiens quelques mots qui bizarrement sont quasi les mêmes que ceux que j'utilise juste au dessus mais j'avais écrit ce post avant de voir ce lien, comme quoi...!!!!

"Ce type m'a sauvé de l'anéantissement professionnel et peut-être même personnel – c'est aussi simple que cela". "Il m'a ressuscité"... il était le seul qui avait suffisamment de points communs avec moi et qui aimait ce que je faisais et qui en outre avait véritablement l'intention de m'aider... il savait aussi que je ne suis qu'un plouc au fond."
"L'amitié de David était la lumière de ma vie", avait réagi Iggy Pop juste après l'annonce de la mort du Thin White Duke dans la nuit de dimanche à lundi. "Je n'ai jamais rencontré quelqu'un d'aussi brillant. Il était le meilleur."


Dont acte!!!

Bowie m'a sauvé...
Sworn to fun
Loyal to none
Avatar du membre
in the jungle groove

Re: David Bowie ‎– Young Americans

Message par in the jungle groove »

je te propose de lire le bouquin de Nick Kent (je te l'aurai bien prêté mais là ça va être un peu dur!) car ta réponse indique j'ai fait un raccourci trop rapide de sa pensée! Il ne va pas d'ailleurs à l'encontre de ce que tu écris!
Avatar du membre
FredW

Re: David Bowie ‎– Young Americans

Message par FredW »

Ce qui met mal à l'aise c'est ce temps qui passe pendant que les géants trépassent
Et pour voir la relève; le vide, tout ce vide... Et nos vies qui continuent sans eux.
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Larry Young ‎– Larry Young's Fuel
    par bluesy » » dans A Touch of Jazz
    4 Réponses
    2783 Vues
    Dernier message par good vibes
  • Tommie Young – Do You Still Feel The Same Way
    par in the jungle groove » » dans The Roots 60's/70's
    28 Réponses
    4050 Vues
    Dernier message par bluesy
  • The Young Senators - Jungle / That's The Way It Is
    par funkiness » » dans Magic 45s
    1 Réponses
    1080 Vues
    Dernier message par bluesy
  • Avery R. Young – tubman.
    par bluesy » » dans The Revival 90’s/2000’s
    11 Réponses
    592 Vues
    Dernier message par bluesy
  • Klass - Teach / Young Lovers
    par sisi95 » » dans Maxis et 45
    0 Réponses
    1387 Vues
    Dernier message par sisi95

Funk-o-logues actuellement en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun Funk-o-logue et 20 extraterrestres