James Brown - A Man Has To Go Back To Crossroads / The Drunk

Soul Brother #1 and The Funky People (Bobby Byrd, Maceo Parker, Fred Wesley, Marva Whitney, Lyn Collins, Vicki Anderson...)

Funky admins : Wonder B, funkiness

Répondre
Avatar du membre
funkiness
Site Admin

James Brown - A Man Has To Go Back To Crossroads / The Drunk

Message par funkiness » 23 avr. 2011 11:40

James Brown - A Man Has To Go Back To Crossroads / The Drunk (Bethlehem 3098, 1970)
Image
Crédits

William "Bootsy" Collins : basse
Kenny Poole : guitare
William "Beau Dollar" Bowman : batterie
Larry Dickson : saxophone baryton
Paul Piller : trombone
Millard Dusenbury : trombone
Mary Speziale : trompette
Jerry Conrad : trompette
Frank Brown : trompette

Arrangements : Dave Matthews
Production : James Brown

Enregistrement : 20 mai 1970


Instru de la muerte sorti sur la face B du 45 "A Man Has To Go Back To Crossroads" sur Bethlehem, sous label de King, en 1970 (et non 1969). Destiné à l'origine à une pub pour une marque de bière. Line-up inhabituel composé de musiciens de studio, hormis Bootsy et Beau Dollar.

On peut le retrouver sur The Singles Vol. 6 (Universal/Hip-O Select), Nothin But Funk (bootleg LP et CD) ou encore sur la compile Killer Funk (Charly)



funkiness brings you funk and happiness

Avatar du membre
in the jungle groove

James Brown - The drunk

Message par in the jungle groove » 25 avr. 2011 10:11

45 facilement trouvable et pour pas cher, étonnant vu la qualité du 45, peut être a-t-il été pressé à grande échelle...

Avatar du membre
silverfox

James Brown - The drunk

Message par silverfox » 10 mars 2012 18:01

funkiness a écrit :line-up inhabituel composé de musiciens de studio, hormis Bootsy et Beau Dollar.
Les Fred, Maceo, Pinckney, Eldee & Co, on les trouve l’accompagnant sur scène.
Mais dans ses enregistrements studio, JB pouvait utiliser toutes sortes de musiciens.
Le personnel indiqué ici est pratiquement celui de "Let It Be Me" King 5293.
Kenny Poole (1948-2006), il est souvent là en 1969/70. il est sur "Giving Out The Juice", "Georgia On My Mind" , "Brother Rapp", "Ai'nt It Funky Now" et "By The Time I Get To Phoenix".
Les cuivres ce sont des musiciens de jazz de Cincinnati.
Il est fort probable que James Brown devrait trouver là un intérêt purement financier à ne pas utiliser Maceo & Co.
funkiness a écrit :Enregistré le 20 mai 1970.
le 20 mai 1970 donc le lendemain de Kay Robinson - The Lord Will Make A Way Somehow
C'est bon, on va bientôt pister jour par jour les activités de Brown.

Avatar du membre
Wonder B

James Brown - The drunk

Message par Wonder B » 10 mars 2012 20:04

silverfox a écrit :C'est bon, on va bientôt pister jour par jour les activités de Brown.
D'ailleurs ce 20 Mai 1970, James alla déjeuner vers 13h15 chez Joe's Crab Shack, où il trouvait son met préféré, des soft shell crabs qui venaient directement du Maryland où ils avaient été pêchés la veille...
Joe était intransigeant sur la fraîcheur de ses produits et il les faisait venir par avion cargo spécialement quand 'the hardest working man in show-business' était en ville.
James devait prendre des forces pour la longue nuit de studio qui s'annonçait. Le repas du soir allait être du take-out de chez le Chinois qui jouxtait le studio d'enregistrement, pas le temps de sortir dehors quand le groove est chaud.

Il y avait un homeless qui faisait la manche tous les jours juste au coin de Lennox Avenue à deux pas du studio. Affalé sur le trottoir il se levait pourtant chaque fois qu'il apercevait l'énorme Cadillac de James tourner au coin de Sepulveda Street un block plus au nord. Il savait que James avait toujours un petit billet pour lui quand Charles son chauffeur ouvrait la porte. Ce 20 mai, Bixby savait que son bienfaiteur était en ville et qu’il n’allait pas tarder à venir comme tous les jours au studio.
James avait ce rythme qui lui trottait dans la tête depuis un moment... Alors l'idée d'un groove tranchant comme une lame de rasoir était venue au Godfather, mais il n'avait pas encore de titre à lui assigner.
-"Ce vieux pochetron de Bixby est encore parti s'acheter de la bibine avec le billet que je viens de lui refiler" commenta-t-il joyeusement en franchissant la porte de la control-room du studio.
-"Hey tu n'as pas honte" lui répondit Chuck qui était en train de rembobiner des câbles de micros pour les suspendre sur le mur derrière l'énorme Magnéto 8 pistes AMPEX qui avait rarement le temps de refroidir quand James était dans le coin... "Tu sais bien que tu vas accélérer sa cyrrhose si tu continues à l'imbiber de la sorte. Un de ces quatre il sera étalé devant la porte du studio, on saura pourquoi"!
-"Oui mais je n'y peux rien, ce type malgré les deux seules dents qui lui restent a un sourire à fendre l'âme la plus endurcie" répondit JB. "Heyyyyyyyyyyyyyyy mais voilà ce titre que je cherche depuis des jours... THE DRUNK!!! Good God! Hahaha quand il saura qu'il a été ma muse j'espère qu'il ne me demandera pas des royalties!"
Tout le monde s'esclaffa dans le studio confiné.

-"Huh! Avec ce groove syncopé qui te fait tituber tellement il est décalé c'est juste parfait. Et puis ce sont les patrons de Sam Adams qui vont être contents. Leur bière est juste la meilleure qui soit. Tiens," dit-il en se tournant vers le fidèle Danny Ray qui attendait dans le coin, "fais moi penser de leur demander de m'en envoyer dix caisses, les beaux jours reviennent et pour le BBQ que je prévois dans 15 jours çà ira très bien!"

"Beau... BEAU... Heyyyyyyyyyyyyyyyyyy Beau, hit me!" James gueulait maintenant sans forcer! Les cordes vocales étaient réchauffées!

La syncope infernale explosa dans le retour de studio. Ces nouveaux studio-monitors qu'Altec Lansing avait livrés il y a à peine 6 mois étaient de pures merveilles. On avait l'impression d'être assis au milieu des fûts de Beau Dollar qui tricotait comme un fou avec ses baguettes de l'autre côté dans la drum booth isolée du reste du studio pour éviter les feedbacks dans les micros des autres musiciens.
Bootsy agrippa sa Jazz Bass et envoya une ligne comme celles dont il avait le secret.

David Matthews souriait d'un air niais derrière le mix-board. Il kiffait tellement le groove qu'il ne pouvait s'empêcher de hocher la tête. Pour lui la tâche était amplement simplifiée... Bosser sur un rythme pareil c'était le rêve, les idées d'arrangements lui venaient toutes seules sans qu'il ait besoin de se casser la tête devant sa feuille où les portées vierges allaient bientôt être noircies des notes qui se bousculaient dans son cerveau...

Une heure plus tard tout était quasiment plié... James sortit dans la nuit déjà fraîche, et remonta dans la Cadillac. C’était beaucoup plus tôt que ce qu’il avait prévu, mais tout avait tellement marché comme sur des roulettes et il était si satisfait du travail accompli qu’il avait donné quartier libre à ses troupes…
La veille ils avaient déjà enregistré Kay Robinson une nouvelle protégée de James qui chantait du Gospel alors ils méritaient un peu de détente quand même s'était-il dit.
James aimait bien avoir plusieurs casseroles sur le feu et puis il lui fallait alimenter les charts selon son plan habituel... Un single ou plus tous les trois mois...

Bixby cette fois-ci ne se leva pas, il était déchiré par la mauvaise gnôle qu'il avait descendue sitôt sorti du liquor-store tout proche, grâce au billet de $20 refilé par James qui avait été particulièrement généreux ce jour là. Il avait quand même eu un reste de lucidité en se faufilant dans la 'cabane' qu'il avait fabriquée avec les cartons piqués dans la poubelle du magasin de spiritueux... Par une étrange coïncidence, il s'agissait d'emballages de caisses de Sam Adams! La boucle était bouclée...
The drunk était à l'abri sous les cartons et le groove qu'il avait inspiré sur bande magnétique, prêt à être pressé sur un acétate que James écouterait le lendemain.

Pour l'heure on n'entendait que la lointaine sirène d'un camion de pompier, les bouches d'égouts fumaient et la vapeur se reflétait sur la chaussée encore humide de l'ondée qui était tombée pendant que James et ses musiciens faisaient trembler les murs...

Chuck sortit bien plus tard après avoir tout rangé dans le studio après la séance d'enregistrement. Il savait que James n'aimait pas l'imprécision et le désordre. Tout serait prêt pour la session du lendemain.
Aucune limousine ne l'attendait, lui. Il avait l'habitude... Le 49, le dernier bus qui passait dans le coin arriverait dans 10 minutes. Il remonta le col de son blouson et s'assit sur le banc de l'abri...
Sworn to fun
Loyal to none

Avatar du membre
funkiness
Site Admin

James Brown - The drunk

Message par funkiness » 10 mars 2012 21:05

What the funk B ? :shock:
funkiness brings you funk and happiness

Avatar du membre
Revpop

James Brown - The drunk

Message par Revpop » 10 mars 2012 21:33

Moi j'ai adoré Wonder B. ! l'odyssée de Bixby avec tous les détails réalistes, trop fort !
Je suis toujours convaincu que la fiction est source d'émotions mais aussi d'informations !! je commence à mieux appréhender la silhouette d'un certain James B que beaucoup considèrent comme le Godfather... Tant mieux !

... heureusement que pour une fois la Météo ne s'était pas trompée, la pluie ne fut pas au rendez-vous, et Chuck pu regagner à l'aube son pavillon de campagne sans être trempé jusqu'à l'os, et quand il vit sa femme sous le porche pleine de bigoudis il comprit que l'on était aujourd'hui le 21 mai et que la veille était l'anniversaire de sa dame ...mauvais quart d'heure en perspective ... au moins James n'avait pas ce genre de problème !
Modifié en dernier par Revpop le 11 mars 2012 00:26, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Wonder B

James Brown - The drunk

Message par Wonder B » 11 mars 2012 00:24

LOOOOOOOOOOL Effectivement je me suis tapé un délire Revpopien! LOL
Je ne sais pas pourquoi çà m'est sorti des doigts tout seul quand j'ai vu le commentaire de silverfox qui disait que bientôt on allait tout savoir de l'emploi du temps de James... :lol:
Merci pour la postface Revpop! :lol:
Sworn to fun
Loyal to none

Avatar du membre
shermanix

James Brown - The drunk

Message par shermanix » 11 mars 2012 09:15

Wonder B, n'hésites plus à nous faire rêver :)

Avatar du membre
Wonder B

James Brown - The drunk

Message par Wonder B » 11 mars 2012 09:18

LOL Merci Shermanix! ;)
Sworn to fun
Loyal to none

Avatar du membre
funkiness
Site Admin

James Brown - The drunk

Message par funkiness » 27 mai 2013 00:41

silverfox a écrit : Il est fort probable que James Brown devrait trouver là un intérêt purement financier à ne pas utiliser Maceo & Co.
À cette époque-là, ils n'étaient de toute façon plus là. Ils avaient quitté James depuis quelques mois. Ce qui explique le recours à d'autres musiciens.
funkiness brings you funk and happiness

kata

James Brown - A Man Has To Go Back To Crossroads/The Drunk

Message par kata » 27 mai 2013 02:17

Ils n'avaient pas du aller bien loin.

Avatar du membre
funkiness
Site Admin

James Brown - A Man Has To Go Back To Crossroads/The Drunk

Message par funkiness » 27 mai 2013 09:22

Si, la brouille va durer assez longtemps. Maceo ne reviendra qu'en 1973.
funkiness brings you funk and happiness

Avatar du membre
silverfox

James Brown - A Man Has To Go Back To Crossroads/The Drunk

Message par silverfox » 27 mai 2013 09:32

Oui, J'avais oublié que l'épisode House Of The Fox et Excello débutait cette année là "bing"

Avatar du membre
Doc Emett Brown

James Brown - A Man Has To Go Back To Crossroads/The Drunk

Message par Doc Emett Brown » 27 mai 2013 13:58

JB a souvent utilisé d'autres musiciens et pas seulement à cause de cette brouille. Certains disent que c'était une façon pour lui de montrer à son groupe qu'il n'avait pas besoin d'eux pour être le meilleur et que c'était lui le boss.

lemangedisque

James Brown - A Man Has To Go Back To Crossroads/The Drunk

Message par lemangedisque » 18 sept. 2013 09:58

Magnifique !!

Je suis assez convaincu qu''il réside en chacun de nous une personne capable de laisser ces doigts filer sur un clavier, comme ça, d'une manière totalement imprévisible
Certain parviennent à replonger dans cette même forme avec une facilité déconcertante, à devancer presque en somme l’imprévisible, et ressortir cette palette de couleurs pour le plus grand plaisir de tous..

C'est retrouver une partie oubliée de l'enfance, de cette période heureuse et insouciante qui fait pourtant le fondement même de la vie , et dont on n'aurait jamais du s'écarter

C'est jouer avec les mots en se jouant des regards, et se dire que peut être il s'agit là d'un art

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • It's A Man's Man's Man's World - Animation sur James Brown
    par Phil » 11 sept. 2012 13:55 » dans James Brown
    4 Réponses
    4163 Vues
    Dernier message par funkycop
    10 nov. 2012 10:57
  • James Brown – It's A Man's Man's Man's World
    par bluesy » 16 oct. 2018 12:40 » dans James Brown
    1 Réponses
    3261 Vues
    Dernier message par funkiness
    24 janv. 2020 15:11
  • James Brown - It's A New Day Let A Man Come In
    par funkiness » 05 juil. 2011 23:28 » dans James Brown
    16 Réponses
    5621 Vues
    Dernier message par lemangedisque
    05 sept. 2011 23:48
  • Melvin Brown & James Matthews ‎– Love Stormy Weather / Soul Man
    par Revpop » 21 oct. 2012 20:41 » dans Maxis et 45
    1 Réponses
    1163 Vues
    Dernier message par Revpop
    28 oct. 2012 22:35
  • [Livre] Yamma Brown - Cold Sweat : My Father James Brown and Me
    par Wonder B » 31 juil. 2014 00:46 » dans Le funk dans le texte
    4 Réponses
    3252 Vues
    Dernier message par Wonder B
    18 sept. 2014 21:29

Funk-o-logues actuellement en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun Funk-o-logue et 5 extraterrestres