Steve Arrington's Hall Of Fame - I

Boogie, Modern Soul, Disco Boogie, Disco Funk, Disco Soul…

Funky admins : Wonder B, funkiness, silverfox

Répondre
Avatar du membre
funkiness
Site Admin

Steve Arrington's Hall Of Fame - I

Message par funkiness » 17 déc. 2012 21:36

Steve Arrington's Hall Of Fame - I (Atlantic 80049-1, 1983)
Image
Titres

A1 Nobody Can Be You 5:16
(Steve Arrington, Charles Carter)
A2 You Meet My Approval 5:30
(Steve Arrington, Charles Carter)
A3 Last Nite/Nite Before 4:45
(Steve Arrington, Sam Carter)
A4 Strange (Soft & Hard) 4:27
(Steve Arrington)

B1 Speak With Your Body 5:22
(Steve Arrington, Charles Carter)
B2 Weak At The Knees 5:21
(Steve Arrington, Buddy Hankerson, Charles Carter, Roger Parker)
B3 Beddie-Biey 4:04
(Steve Arrington, Buddy Hankerson, Victor Godsey)
B4 Way Out 4:22
(Steve Arrington, Sam Carter)

Crédits

Steve Arrington : chant, chœurs, basse, guitare, batterie, claviers
Buddy Hankerson : basse, chœurs
Kevin Eubanks : basse, guitare
Arthur Rhaimes : guitare
Roger Parker : batterie, chœurs
Gary Jackson : percussions, chœurs
Sam Carter : claviers
Charles Carter : saxophone, claviers, chœurs
Bruce Victor Godsey : flute, claviers, chœurs

Production exécutive : Bill Underwood, Hall Of Fame Organization
Production : Charles Carter, Jimmy Douglass, Steve Arrington

Pour son premier album solo, l'ex-chanteur du groupe Slave, Steve Arrington, passé à la postérité avec l'énorme "Just A Touch Of Love", le tube de Slave paru en 1979, ne fait pas moins bien. On peut même dire qu'il soutient largement la comparaison avec ses redoutables ex-camarades en nous assénant cinq titres de très grande classe et qui évitent le formatage boogie de l'époque, dont le monumental "Weak At The Knees", un modèle de funk : basse outrageusement slapée sur le pont, accents démoniaques sur le "one", jeu de batterie syncopé, coups de cymbale à décrocher la tête, guitare rythmique obsédante, basse qui claque à la face, c'est le modèle je vous dis ! Et en plus un chanteur hors pair qui arpente le groove en l'épousant.

Comme Steve Arrington est alors particulièrement inspiré et très bien entouré, il vous en coûtera quatre autres momentum, moins rugueux que "Weak At The Knees" mais certifiés diamant : "Nobody Can Be You", "You Meet My Approval", "Speak With Your Body et le très slave-like "Way Out".

Un album coulé dans le béton du funk. Réédité en CD par Rhino en 1997.

Weak At The Knees


Nobody Can Be You


You Meet My Approval


Speak With Your Body


Way Out


funkiness brings you funk and happiness

soulseb

Steve Arrington's Hall Of Fame - I

Message par soulseb » 17 déc. 2012 23:26

A chaque fois que je ressors celui-là je commence toujours par "Last Nite, Nite Nefore" :cool:

Avatar du membre
funkiness
Site Admin

Steve Arrington's Hall Of Fame - I

Message par funkiness » 17 déc. 2012 23:33

soulseb a écrit :A chaque fois que je ressors celui-là je commence toujours pas "Last Nite, Nite Before". :cool:
Voici...

Last Nite, Nite Before
funkiness brings you funk and happiness

Avatar du membre
Wonder B

Steve Arrington's Hall Of Fame - I

Message par Wonder B » 18 déc. 2012 01:24

Mon titre préféré à l'époque c'était "Weak At The Knees".
Je le passais tout le temps à la radio et les auditeurs en redemandaient!
Sworn to fun
Loyal to none

Avatar du membre
christian

Steve Arrington's Hall Of Fame - I

Message par christian » 18 déc. 2012 20:56

Tout bon, un super album, avec un son bien "loud", du funk comme j'aime, un peu typé Slave.

Avatar du membre
Jean

Steve Arrington's Hall Of Fame - I

Message par Jean » 19 déc. 2012 13:05

Mon préféré est "Nobody Can Be You", superbe album :D

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Funk-o-logues actuellement en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun Funk-o-logue et 5 extraterrestres