R.I.P. Ennio Morricone

ils nous ont quittés

Funky admins : Wonder B, funkiness

Avatar du membre
Revpop

Re: R.I.P. Ennio Morricone

Message par Revpop » 28 juil. 2020 13:25

Bingo Jean !
Y a un de tes favoris cité en 1975 ... ;)



Avatar du membre
Revpop

Re: R.I.P. Ennio Morricone

Message par Revpop » 29 juil. 2020 12:16

Voici la compile du Best Of 67 d'Ennio Morricone; elle dure un peu moins de 42 minutes mais c'est normal, c'est une pause entre deux années fulgurantes, entre les deux films phares de Sergio Leone.

Toutefois nous avons des explosions pop incandescentes (Danger Diabolik !, OK Connery, "Adonai"), des airs westerniens sauvages (Facca a Faccia, Da uomo a uomo), et un OVNI qui sort d'un film du barbu Marco FerreriGato Barbiéri se lance dans une improvisation de plus de sept minutes digne du Stan Getz Symphonique de Focus.


Best Of 67

Neuf Bandes originales ont été récompensées par treize titres fabuleux :

(3 titres) Danger : Diabolik ! (Diabolik) de Mario Bava :
- "Deep Down (main title english)"
- "Valmont's Go-Go Pad"
- "Eva's Holy Dress (Deep Down Three)"

"Deep Down (main title english)" :



(2 titres) Le Dernier Face à face (Faccia a faccia) de Sergio Sollima :
- "Faccia a faccia (titoli)"
- "Faccia a faccia (intermezzo)"

"Faccia a faccia (titoli)" :



(2 titres) Mission top secret (Matchless) d'Alberto Lattuada :
- "Donne e amori"
- "Vocette ostinate"

"Donne e amori" :



(1 titre) La Gloire des canailles (Dalle Ardenne all’inferno/Dirty Heroes) d'Alberto De Martino :
- "Ardenne's theme marcia"




(1 titre) Le Jardin des délices (Il giardino delle delizie/Garden of Delights) de Silvano Agosti :
- "Adonai"




(1 titre) Le Carnaval des truands (Ad ogni costo) de Giuliano Montaldo :
- "Punto e basta - Titoli di testa"




(1 titre) La mort était au rendez-vous (Da uomo a uomo/Death Rides a Horse) de Giulio Petroni :
- "Death Rides A Horse'




(1 titre) Opération frère cadet (Operation Kid Brother/OK Connery) d'Alberto De Martino :
- "Man for me (Instr.)"




(1 titre) Le Harem (L’harem) de Marco Ferreri :
- "L'harem primo"

Un court extrait d'un morceau qui dure sept minutes :



Quatre Bandes Originales sont sorties également cette année :

Sept femmes pour McGregor (Sette donne per I McGregor/7 women for the McGregors) de Franco Giraldi
Peyrol le boucanier (L’avventuriero/The Rover) de Terence Young
La Chine est proche (La Cina è vicina) de Marco Bellocchio
La Fille et le Général (La Ragazza e il generale) de Pasquale Festa Campanile
Modifié en dernier par Revpop le 12 sept. 2020 08:40, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Revpop

Re: R.I.P. Ennio Morricone

Message par Revpop » 30 juil. 2020 16:01

L'année 1966 va t-elle être aussi royale que son plus célèbre score laisserait supposer ?
Modifié en dernier par Revpop le 12 sept. 2020 08:41, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Revpop

Re: R.I.P. Ennio Morricone

Message par Revpop » 31 juil. 2020 12:06

Voici la compile du Best Of 66 d'Ennio Morricone; elle dure près de 55 minutes et s'aligne sur les grandes années d'Ennio de part sa durée.

C'est l'année Western par son essence, cinq scores magnifient cette playlist comme un coucher de soleil sur le grand canyon. Du plus célèbre western (Il buono, il brutto, il cattivo) au moins connu (Un fiume di dollari). Les thèmes sont tellement forts que je n'ai pas hésité à mettre quelques variations !
Mais il ne faut pas oublier quelques rares BO moitié pop, moitié bossa comme Come imparai ad amare le donne et Mi Vedrai Tornare, de parfaites inconnues qui elles aussi irradient les plages de Rio !

Best Of 66 :

Neuf Bandes originales ont été récompensées par dix-neuf titres fabuleux :

(4 titres) Le Bon, la Brute et le Truand (Il buono, il brutto, il cattivo/The Good, the Bad and the Ugly) de Sergio Leone :
- "Il buono il brutto il cattivo (Titoli)"
- "Morte di un soldato"
- "L'estasi dell'oro"
- "Il triello (Extented Version)"

"Il triello (Extented Version)" :



(3 titres) Colorado (La resa dei conti/The Big Gundown) de Sergio Sollima :
- "Run Man Run (Titoli Finale)"
- "La resa"
- "Seconda Caccia"

"Run Man Run (Titoli Finale)" :



(3 titres) Des oiseaux, petits et gros (Uccellacci e uccellini) de Pier Paolo Pasolini :
- "Uccellacci e uccellini (titoli di testa)"
- "s.francesco parla agli uccelli"
- "scuola di ballo al sole"

"Uccellacci e uccellini (titoli di testa)" :



(2 titres) Les Cruels (The Hellbenders/I crudeli) de Sergio Corbucci :
- "I crudeli"
" Un Monumento"

"I crudeli" :



(2 titres) Éveille-toi et tue / Lutring, réveille-toi et meurs (Svegliati e uccidi) de Carlo Lizzani :
- "Svegliati e uccidi"
- "Una stanza vuota"

"Svegliati e uccidi" :



(2 titres) Comment j'ai appris à aimer les femmes (Come imparai ad amare le donne) de Luciano Salce :
- "Pioggia Sul Tuo Viso"
- "Pioggia Sul Tuo Viso (Pt. 2)" (feat. The Sorrows)

"Pioggia Sul Tuo Viso" :



(1 titre) Mi vedrai tornare de Ettore Maria Fizzarotti :
- "Mi Vedrai Tornare"




(1 titre) Du sang dans la montagne (The Hills Run Red/River of Dollars/Un fiume di dollari) de Carlo Lizzani :
- "Un fiume di dollari (single)"




(1 titre) Navajo Joe de Sergio Corbucci :
- "Navajo Joe (Titoli Di Testa)"




Trois Bandes Originales sont sorties également cette année :

Un homme à moitié (Un uomo a metà/Half a man) de Vittorio de Seta
La bible (The Bible : in the beginning/La Bibbia) de John Huston
Les Sorcières (Le Streghe) de Pier Paolo Pasolini et Vittorio De Sica
Modifié en dernier par Revpop le 12 sept. 2020 08:41, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Revpop

Re: R.I.P. Ennio Morricone

Message par Revpop » 01 août 2020 16:44

Que faisiez-vous Ennio un an auparavant ?
- "c'est simple des westerns ...". A suivre
Modifié en dernier par Revpop le 12 sept. 2020 08:42, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Revpop

Re: R.I.P. Ennio Morricone

Message par Revpop » 01 août 2020 21:23

Voici la compile du Best Of 65 d'Ennio Morricone; elle dure un peu plus de 52 minutes et c'est presque exceptionnel car nous rentrons dans la genèse de son oeuvre.

Année dominée par la seconde collaboration avec Sergio Leone, mais c'est l'année également où tout ce qui était en gestation commence à exploser !
Que dire du morceau "Violence" que l'on retrouve sur un western spaghetti ! Un monument de plus de six minutes dont l'effroi qui parcourt l'échine est digne d'un Krzysztof Eugeniusz Penderecki ! Plus violent tu meurs !
Que dire des expérimentations pop de Slalom où Ennio ouvre sa boite de crayons de couleur !
Que dire des thèmes ténébreux de La Bataille d'Alger !
Que dire des morceaux qui anticipent les merveilles easy listening de La Donna Invisible et, qui plus est, sont introuvables sur le net comme "La regola del gioco (instrumental)" et "Le Meno Importanti (version longue)" !


Best Of 65 :

Dix Bandes originales ont été récompensées par dix-sept titres fabuleux :

(4 titres) Et pour quelques dollars de plus (Per qualche dollaro in più/For a Few Dollars More) de Sergio Leone :
- "Per qualche dollaro in più (version longue)"
- "La resa dei conti"
- "Il Vizio Di Uccidere"
- "Eye For an Eye"

"Per qualche dollaro in più (version longue)" :



(2 titres) Le Retour de Ringo (Il ritorno di Ringo/Return of Ringo) de Duccio Tessari :
- "Il ritorno di Ringo"
- "Violence"

"Il ritorno di Ringo" :



(2 titres) Slalom de Luciano Salce :
- "Slalom"
- "Sestriere" (Original film version)

"Slalom" :



(2 titres) Thrilling de Carlo Lizziani, Gian Luigi Polidoro & Ettore Scola :
- "La regola del gioco (instrumental)"
- "La regola del gioco (vocal)"

"La regola del gioco (vocal)" :



(2 titres) La Bataille d'Alger (La Battaglia di Algeri/The Battle of Algiers) de Gillo Pontecorvo :
- "Rue de Tebes"
- "Tema di Ali "

"Tema di Ali " :



(1 titre) Opération Lotus Bleu (Agente 077 : Missione Bloody Mary/Mission Bloody Mary) de Sergio Grieco :
- "Bloody Mary"




(1 titre) Ménage à l'italienne (Menage all’italiana/Marriage Italian Style) de Franco Indovina :
- "Fermateli !"




(1 titre) Idoli controluce d'Enzo Battaglia :
- "Le Meno Importanti (version longue)"

Pas d'extrait de la version longue sur le Net. Seulement la version courte.


(1 titre) Sept Écossais au Texas (Sette pistole per i Mac Gregor/Guns for the McGregors) de Franco Giraldi :
- "Sante Fe Express"



(1 titre) Un pistolet pour Ringo (Un pistola per Ringo/A pistol for Ringo) de Duccio Tessari :
- "Un pistola per Ringo"




Cinq Bandes Originales sont sorties également cette année :

Les Poings dans les poches (I pugni in tasca/Fists in the Pocket) de Marco Bellocchio
Baroud à Beyrouth pour FBI 505 (La trapola scatta Beirut/Agent 505-Todesfalle Beirut) de Manfred R. Kohler
Haute Tension (Altissima pressione/High Pressure) d'Enzo Trapani
Non son degno di te d’Ettore Maria Fizzarotti
Les Amants d'outre-tombe (Amanti d’oltre tomba/Nightmare Castle) de Mario Caiano
Modifié en dernier par Revpop le 12 sept. 2020 17:26, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Revpop

Re: R.I.P. Ennio Morricone

Message par Revpop » 25 août 2020 22:37

Et que dire de l'année où Ennio Morricone rencontra pour la première fois Sergio Leone ? Le premier feu d'artifice ?
Modifié en dernier par Revpop le 12 sept. 2020 08:43, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Revpop

Re: R.I.P. Ennio Morricone

Message par Revpop » 28 août 2020 16:57

Petit changement : ce sera une compile de ses débuts jusqu'en 1964 compris; nous l'appellerons Best Of 61-64 d'Ennio Morricone. Elle dure guère plus de 42 petites minutes, mais elles sont importantes car les premières dans la vie musicale du Maestro.
Et pourtant que de gâchis, de trucs insipides voire indigestes ... qui aurait parié un pesos sur Ennio à cette époque ?
Heureusement il y eut quelques miracles : je ne vous parle pas de la première rencontre avec Sergio Leone, décisive oh combien, une BO devenu l'archétype des BO de Western, mais des choses inattendues comme El Greco, une bande-son symphonique avec son cortège de voix d'anges (et de démons), peut-être le plus beau score classique que j'ai entendu d'Ennio, en 1963 s'il vous plaît, et ce film La voglia matta, un de ses tout premiers, portant un voile blanc léger dans l'air, une jeune fille splendide aux yeux bruns danse, légère, dans les ruelles de Rome sous un air de chabada morriconien ...


Best Of 61-64 :

Durant ces quatre ans, sept Bandes originales ont été récompensées par quinze titres fabuleux :

(4 titres) Pour une poignée de dollars (Per un pugno di dollari/A Fistful of Dollars) de Sergio Leone (1964) :
- "Per un pugno di dollari (titoli)"
- "Cavalcata"
- "Per un pugno di dollari (#2)"
- "Per un pugno di dollari (finale)"

"Per un pugno di dollari (titoli)" :



(4 titres) El greco (The Greek/Le Greco) de Luciano Salce (1963) :
- "Exultate deo"
- "Invocazione"
- "Angoscia e ricerca"
- Angoscia e ricerca 2"

"Exultate deo" :



(2 titres) I Malamondo de Paolo Cavara (1964) :
- "L'ultima Volta"
- "Questi vent'anni mie"

"L'ultima Volta" :



(2 titres) Un cœur plein et les poches vides (E la donna creo l’uomo/Full Hearts and Empty Pockets) de Camillo Mastrocinque (1964) :
- "E la donna creo l’uomo"
- "Correndo verso lei"

"E la donna creo l’uomo" :



(1 titre) Le Succès (Il successo/The Success) de Mauro Morassi et Dino Risi (1963) :
- "Il successo"




(1 titre) I basilischi (The Basiliks/The Lizards) de Lina Wertmüller (1963) :
- "Canzone"




(1 titre) Elle est terrible (La voglia matta/Crazy Desire) de Luciano Salce :
- "Sole e sogni"



Douze Bandes Originales sont sorties également ces années-là :

1964 :
I due evasi de Sing Sing (I due evasi de Sing Sing/Two Escape from Sing Sing) de Lucio Fulci
Avant la révolution (Prima della revoluzione/Before the Revolution) de Bernardo Bertolucci
Les Martiens ont douze mains (I marziani hanno dodici mani/The Twelve-Handed Men of Mars) de Franco Castellano et Giuseppe Moccia
Les Maniaques (I maniaci/The Maniacs) de Lucio Fulci
Mon colt fait la loi (Le pistole non discutono/Bullets Don't Argue) de Mario Caiano

1963 :
Le monachine (Le monachine) de Luciano Salce
La fidanzata del Bersagliere (La fidanzata del Bersagliere/Soldier's Girl) d'Alessandro Blasetti
Duel au Texas (Duello nel Texas/Gunfight and Red Sands) de Ricardo Blasco

1962 :
La cuccagna (La cuccagna/Girl in a Million) de Luciano Salce
Adolescents au soleil (Diciotenni al sole) de Camillo Matrocinque
I motorizzati (I motorizzati/The Motorists) de Camillo Mastrocinque

1961 :
Mission ultra-secrète (Il federale/The Fascist) de Luciano Salce
Modifié en dernier par Revpop le 12 sept. 2020 17:28, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Revpop

Re: R.I.P. Ennio Morricone

Message par Revpop » 01 sept. 2020 11:05

On ne peut plus forer plus loin dans le passé. C'est terminé. On va maintenant reprendre le cours normal des années en commençant par l'année 1976 que l'on avait lâchement abandonnée. Je vous donne rendez-vous dans un peu plus de trois semaines, après quelques vacances bien méritées.
D'ici là bonne écoute ! vous avez là l'équivalent de 14 CD remplis à ras bord de merveilles !! Quatorze heures et 236 morceaux fabuleux et ce n'est pas fini !!!
Modifié en dernier par Revpop le 12 sept. 2020 08:45, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Revpop

Re: R.I.P. Ennio Morricone

Message par Revpop » 04 sept. 2020 11:20

DJ Fact50 a l'intention de faire sur youtube une rétrospective complète de la filmo d'Ennio. Chaque extrait de film est illustré par une musique de Morricone composée pour ce film.
La première partie va de Il federale, son premier film, à l'année 1967 et cela dure plus d'1h30.
Une deuxième partie de même durée est déjà prête pour les années 1967-1969 !!



Modifié en dernier par Revpop le 12 sept. 2020 08:45, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Revpop

Re: R.I.P. Ennio Morricone

Message par Revpop » 09 sept. 2020 12:01

Je rentre de vacances et prépare comme promis le Best Of 76 d'Ennio lorsque je tombe par le plus curieux des hasards sur une BO jamais sortie sauf en bootleg : il s'agit de Labbra di lurido blu de Guido Petroni, film sorti en 1975. La partition d'Ennio dure seulement une petite dizaine de minutes mais se révèle être un petit bijou, surtout le passage où la grande Edda pose sa voix magnifique :


Avatar du membre
Revpop

Re: R.I.P. Ennio Morricone

Message par Revpop » 12 sept. 2020 08:46

Voici la compile du Best Of 76 d'Ennio Morricone; elle dure 71 minutes, cela signifie que c'est une grande année. Cela va-t-il durer ou est-ce une simple embellie ?

Magnifique année qui fait la part belle à l'inspiration symphonique d'Ennio avec quatre scores dont deux sont des véritables chefs d'oeuvre. En tout premier lieu, Il deserto dei Tartari est un émerveillement de cordes et de cuivres où l'on sent une telle tension dans l'attente de l'inconnu sauvage, comme une musique emprisonnée au sein d'un vaste désert - des murailles, quelques fenêtres et l'horizon où flamboie un soleil éternel - une telle tension qui culmine dans une pièce pour piano solo dans laquelle les cristallines notes sont comme suspendues dans le temps ! Un fil de perles !
Le révolutionnaire Novecento de Bertolucci a été conçu dans la même soie, ici c'est un festival de concerto pour piano et orchestre à la Rachmaninov où le piano illumine les lustres Murano du Palais d'Hiver de Saint Pétersbourg tandis que les zébrures hallucinantes des violons déboulonnent le Cavalier d'Airain.
Mais comme chaque année Ennio se veut éclectique, il peignera ses toiles avec des pigments de piano-jazz, des marches soit burlesque soit funèbre, et des superbes thèmes dolce vita !

Best Of 76

Huit Bandes originales ont été récompensées par dix-neuf titres fabuleux :

(4 titres) Le Désert des Tartares (Il deserto dei Tartari) de Valerio Zurlini :
- "Il Deserto Come Estasi"
- "La Casa E La Giovinezza"
- "La Vestizione E L'Addio"
- "Le Stagioni, Gli Anni..."

"Il Deserto Come Estasi" :



(4 titres) 1900 (Novecento) de Bernardo Bertolucci :
- "Estate - 1908"
- "Regalo Di Nozze"
- "Testamento"
- "Tema Di Ada"

"Estate - 1908" :



(2 titres) L'Héritage (L'eredità Ferramonti) de Mauro Bolognini :
- "Irene-Dominique"
- "Ricordo d'amore"

"Irene-Dominique" :



(2 titres) L'agnese va a morire de Giuliano Montaldo :
- "L'Agnese Va A Morire"
- "Un Breve Canto & Un Lungo Grido"

"L'Agnese Va A Morire" :



(2 titres) San Babila : Un crime inutile (San Babila ore 20: un delitto inutile) de Carlo Lizzani :
- "San Babila Ore 20"
- "Ore 24 All Night"

"San Babila Ore 20" :



(2 titres) René la Canne de Francis Girod :
- "Passaporto per l'allegria"
- "René la canne"

"Passaporto per l'allegria" :



(2 titres) Par amour (Per amore) de Mino Giarda :
- "Viaggio"
- "Incontro A Venezia"

"Viaggio" :



(1 titre) La Femme du dimanche (La donne della domenica) de Luigi Comencini :
- "La Donna Della Domenica"




Deux Bandes Originales sont sorties également cette année :

Todo modo d'Elio Petri
Une vie vendue (Una vita venduta) d'Aldo Florio

Avatar du membre
Revpop

Re: R.I.P. Ennio Morricone

Message par Revpop » 12 sept. 2020 08:47

Après cette année miracle; qu'en sera-til pour la suivante ? Je crains, je crains ...

Avatar du membre
Revpop

Re: R.I.P. Ennio Morricone

Message par Revpop » 12 sept. 2020 08:47

Voici la compile du Best Of 77 d'Ennio Morricone; elle dure un peu plus de 62 minutes : cela signifie que le miracle continue.

Effectivement 1977 est une très belle année, oublions les craintes; elle a, comme chaque an ses classiques, cette fois-ci les thèmes sombres sont de sortie, comme Orca (le chant des baleines est-il aussi beau ?), Exorcist II: The Heretic (le fouet de la terreur qui claque), Il prefetto di ferro (l'un des meilleurs thèmes d'action), Holocaust 2000 (jamais entendu un "Jesus"aussi freaks), mais aussi d'autres scores qui lui font honneur et qui sont plus, comment dire, pétillants ou mélancoliques; et là j'ouvre mon bouquet de coquelicots de toutes les couleurs : ici jaune solaire comme il gatto , là bleu comme le trop méconnu Stato interessante, et pour finir rouge sang comme Il mostro.

Best Of 77

Sept Bandes originales ont été récompensées par vingt titres fabuleux :

(4 titres) Orca de Michael Anderson :
- "Dialoguing the Memories"
- "Orca"
- "Orca (finale)"
- "A Ball at Home"

"Orca/Dialoguing the Memories/Orca (finale)/ Orca (song)" :



(3 titres) L'Affaire Mori (Il prefetto di ferro) de Pasquale Squitieri :
- "Repressione di Stato"
- "Tema dei Ricordi"
- "Il Prefetto di Ferro"

"Repressione di Stato" :



(3 titres) L'Exorciste 2 : L'Hérétique (Exorcist II: The Heretic) de John Boorman :
- "Magic and ecstasy"
- "Regan's theme"
- "Interrupted melody"

"Magic and ecstasy" :



(3 titres) Qui a tué le chat ? (Il gatto/The Cat) de Luigi Comencini :
- "Il Gatto"
- "Mariangela e la seduzione"
- "Terrazza"

"Il Gatto" :



(3 titres) Stato interessante de Sergio Nasca :
- "Morale Ipocrita Borghese"
- "Per Annabella #2"
- "E Mejo De Mori Che Resta Qui"

"Morale Ipocrita Borghese" :



(2 titres) Holocaust 2000 (Rain of Fire) d'Alberto De Martino :
- "Holocaust"
- "Jesus"

"Holocaust"



(2 titres) Il mostro de Luigi Zampa :
- "Malinconica Serenita"
- "Profondamente, Nel Mostro"

"Malinconica Serenita" :



Deux Bandes Originales sont sorties également cette année :

La Proie de l'autostop (Autostop rosso sangue) de Pasquale Festa Campanile
Forza Italia ! de Roberto Faenza.


-- Edit --

La BO Corleone qui se trouvait initialement dans cette liste refera son apparition l'année suivante (erreur sur la date de sortie).

Avatar du membre
Revpop

Re: R.I.P. Ennio Morricone

Message par Revpop » 12 sept. 2020 08:48

L'année suivante va se caractériser par l'arrivée en force des scores composés pour la télévision. Le cinéma a t-il tourné le dos à Ennio pour qu'il ne compose plus que des Cage aux folles ?

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Ennio Morricone – Il Diavolo Nel Cervello
    par FoxyBronx » 04 déc. 2011 23:44 » dans Italian Beats
    3 Réponses
    4247 Vues
    Dernier message par FoxyBronx
    31 déc. 2011 18:10
  • Ennio Morricone & Gino Marinuzzi – Matchless
    par FoxyBronx » 12 juil. 2012 22:09 » dans Italian Beats
    0 Réponses
    4198 Vues
    Dernier message par FoxyBronx
    12 juil. 2012 22:09
  • Ennio Morricone – Gli Occhi Freddi Della Paura
    par FoxyBronx » 31 déc. 2011 11:44 » dans Italian Beats
    1 Réponses
    3806 Vues
    Dernier message par Revpop
    31 déc. 2011 15:20

Funk-o-logues actuellement en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun Funk-o-logue et 10 extraterrestres