The Headhunters - Straight From The Gate

Jazz Funk, Soul Jazz, Big Bands, Latin Jazz…

Funky admins : Wonder B, funkiness, silverfox

Répondre
Avatar du membre
funkyslice

The Headhunters - Straight From The Gate

Message par funkyslice » 24 mai 2014 17:43

The Headhunters - Straight From The Gate (Arista AB 4146, 1977)

Image
Image

zoomzoom
Macarons du Promo LP


En 1977, 2 ans après Survival Of The Fittest, les Headhunters sortent leur second album avant un silence qui durera 21 ans pour la venue de Return Of The Headhunters. Aux côtés de Paul Jackson, Mike Clark, Bennie Maupin, Bill Summers, Blackbyrd McKnight nous retrouvons 2 autres artistes, le pianiste Paul Potyen et le chanteur Derrick Youman.
Enregistré il y a tout juste 27 ans au studio Automatt du producteur David Rubinson et sans être ni meilleur ni moins bon que Survival Of The Fittest, Straight From The Gate reste un essentiel des électrons qui gravitaient autour de Herbie Hancock durant cette période.



Titres

A1 Straight From The Gate 5:30
Lyrics By – Joel "Twinkles" Smith, Maurice Holloway, Wallace Mitchell
A2 Mayonnaise 5:30
A3 Ms. Yum Yum 6:47
A4 Don't Kill Your Feelings 4:32

B1 Descending Azzizziuh (The Beginning Of A Dream) 3:58
B2 I Remember I Made You Cry 5:23
B3 Pork Soda 3:57
B4 Dreams 3:16
B5 Silhouette 5:48


Crédits

Bennie Maupin : clarinette basse, flûte, saxophone soprano, saxophone ténor, chant
Paul Jackson : basse, chœurs
Mike Clark : batterie
Obsidian Blackbyrd (DeWayne McKnight) : guitares électriques et acoustiques, sitar électrique, chœurs
Derrick Youman : chant principal
Bill Summers : percussions
Paul Potyen : piano, piano électrique, clavinet, synthétiseurs [Arp Odyssey, Arp String Ensemble], orgue, chœurs

Composition : The Headhunters

Co-producteur : Fred Catero
Producteurs : David Rubinson & Friends, Inc., The Headhunters

Straight From The Gate contient des morceaux de funk vocal et de funk instrumental. Si les chansons ressemblent davantage à du funk que du jazz-funk, le groove et le son headhunterien - la basse ronde et aiguë, la batterie sèche, les picotements de cuivres et ces rafales de percussions - restent omniprésents. Les morceaux jazz-funk quant à eux sont du jazz-funk des Headhunters à n'en point douter!
Ce nouvel opus paraît plus structuré dans les morceaux que le précédent, peut-être également plus accessible avec un Bennie Maupin à peine moins fiévreux et des morceaux moins étendus sur la durée.

Le titre éponyme ouvre le bal par une bassline et tandis que dialoguent des voix, la guitare et les percus introduisent la batterie permettant aux cuivres de délivrer la mélodie et vient alors le chant. Ils ont quand même de sacrées bonnes intros ces gaillards! Ce morceau est autant classique que God Make Me Funky pour moi et provoquera toujours ce hochement de tête parcourant l'épine dorsale pour se répandre partout dans le corps et ainsi faire danser l'enveloppe charnelle. Le petit break en plein milieu qui sort de nulle part surprendra à la première écoute, après 15 ans il fait partie intégrante du morceau :mrgreen:

Arrive le premier titre instrumental, Mayonnaise. Elle prend, elle n'a pas pris ou elle a déjà tourné, à chacun(e) de ressentir sa propre sensation. Le tempo est speed, le rythme de la batterie aussi quant à celui de la basse il permet de dégager une sensation générale d'apesanteur. Et c'est l'occasion pour Paul Potyen d'user de ses touches. Le break est fait pour Mike Clark qui s'en donne à cœur joie et alors après tout s'enchaîne, c'est le coup de fouet final! Un sacré bon morceau!

Ms. Yum Yum, ça plane pour eux sur ce shuffle à la batterie, une jolie promenade instrumentale qui nous emmène sur différents sentiers à la fois plats et caillouteux ou même sableux. Une forêt enchantée traversée comme par magie et l'on retourne sur le chemin originel pour la sortie. Au fil des années et des écoutes, j'apprécie à chaque fois un peu plus ce titre. Cette pause quasi-bucolique effectuée, le funk vocal reprend ses droits sur Don't Kill Your Feelings avec un joli solo de piano suivi enfin de l'éternel son d'un Clavinet.

Autre temps fort instrumental sur un Mike Clark bouillonnant, Descending Azziziuh (The Beginning Of A Dream) met le paquet toutes tripes dehors et nous gratifie d'un autre son de clavier éternel, le Rhodes, sur lequel les doigts de Paul Potyen exercent leur vélocité. 4 minutes intenses.

I Remember I Made You Cry commence par un funk vocal sans prétention pourtant bien ficelé. Il prend toute sa dimension pendant le solo de Bennie Maupin, montant en intensité sur un tapis musical de haute volée. Hier presque délaissé, je le considère aujourd'hui comme un des meilleurs morceaux de l'album.

Pork Soda est le dernier titre sur tempo endiablé et groove surchauffé. Non mais écoutez ça! Le thème reste le thème mais alors ce qu'il y a entre chaque reprise du thème hors l'expression du soliste, il y a de quoi être époustouflé. Basse, batterie et percussions foisonnent de notes, de coups, de claques et ça transperce l'épiderme pour traverser tout le corps et nos neurones!

Arrive le seul point faible de l'album. Dreams sonne comme du remplissage pour moi, je suis assez hermétique à ce morceau quelque peu aérien grâce au clavier. Ce doit être un rêve et pourtant je ne dors pas, tout éveillé que je reste, je ne suis pas conquis. Peut-être que de l'étirer sur la durée pour y développer quelque chose m'aurait facilité la tâche.

L'album se termine sur Silhouette qui aurait pu faire penser à du Yuji Ohno et bien qu'il ait écrit un morceau au même titre, il n'en est rien ici dès que la première minute s'achève. Ce sont bien les Headhunters qui mènent la barque dans cet épais brouillard qu'ils fabriquent eux-mêmes. Il faut juste se laisser emporter, comme pour un bon Lonnie Liston Smith, se laisser emporter par la musique suffira à la continuité du voyage qui pour ce morceau, ressemble à un rêve éveillé, toutefois quelque peu agité par moments.

Straight From The Gate
Mayonnaise

Ms. Yum Yum
Don't Kill Your Feelings

Descending Azzizziuh (The Beginning Of A Dream)
I Remember I Made You Cry

Dreams
Silhouette



Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Funkadelic - Shake The Gate
    par Wonder B » 12 nov. 2014 21:56 » dans P-Funk
    38 Réponses
    6246 Vues
    Dernier message par kata
    26 avr. 2015 01:20
  • P.J. City - Straight Forward (Non-Stop) / Look Around
    par bluesy » 18 août 2018 13:53 » dans Maxis et 45
    2 Réponses
    735 Vues
    Dernier message par silverfox
    20 août 2018 15:31
  • The Headhunters - Survival Of The Fittest
    par funkyslice » 23 mai 2014 15:26 » dans A Touch of Jazz
    8 Réponses
    2856 Vues
    Dernier message par in the jungle groove
    07 sept. 2014 02:35
  • Gavett' ‎- Moving Straight Ahead / Can I Be Strong
    par sisi95 » 12 nov. 2018 14:29 » dans Maxis et 45
    2 Réponses
    629 Vues
    Dernier message par funkysoulstory
    12 nov. 2018 20:50
  • Blanche Carter - Straight Down To The Bone / (Instr.)
    par charlie's angels » 02 mai 2013 21:24 » dans Maxis et 45
    2 Réponses
    814 Vues
    Dernier message par charlie's angels
    03 mai 2013 11:25

Funk-o-logues actuellement en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun Funk-o-logue et 34 extraterrestres