Miles Davis

Jazz Funk, Soul Jazz, Big Bands, Latin Jazz…

Funky admins : Wonder B, funkiness, silverfox

Avatar du membre
funkyslice

Donald Byrd - Stepping Into Tomorrow

Message par funkyslice » 15 juin 2011 15:37

in the jungle groove a écrit :sur ce coup là, le but de Davis était de faire du commercial ou plutôt de vendre, à l'époque, il se sentait un peu ringard et sentait le vent changer, il a compris qu'il fallait explorer le jazz funk. Miles Davis (comme bcp d'autres grands) n'étaient pas forcément créateur mais plutôt suiveurs visionnaires (ie suiveurs un peu avant la masse).
Comme on peut le lire dans son autobiographie avec Quincy Troupe, l'échec commercial de On The Corner serait dû à une mauvaise promo de Columbia, axée sur les "amateurs de vieux jazz" alors que l'album s'adressait aux jeunes noirs (les jeunes blancs s'intéressaient déjà à sa musique). Columbia le comprit un an trop tard avec la sortie et le succès de Head Hunters.
Par contre, Miles créateur/suiveur, sûrement les 2 et selon les époques.



Avatar du membre
in the jungle groove

Donald Byrd - Stepping Into Tomorrow

Message par in the jungle groove » 15 juin 2011 15:56

funkyslice a écrit :Par contre, Miles créateur/suiveur, sûrement les 2 et selon les époques.
Pour continuer la digression sur Miles, j'ai lu une bio qui n'est pas autobio (donc peut être plus "objective"), qui écrivait (ne connaissant pas forcément bien toutes les périodes bien qu'ayant des albums jalonnant ses diverses périodes) qu'à chaque fois il a suivi les précurseurs pour reprendre avec talent (c'est pourquoi je le qualifie de suiveur visionnaire. Mais ce n'est pas une tare d'ailleurs... :mrgreen:
ps: Si cela t’intéresse, je peux te retrouver le nom de la bio et l'auteur.

Avatar du membre
The Funky Whistler

Donald Byrd - Stepping Into Tomorrow

Message par The Funky Whistler » 15 juin 2011 16:48

« C'est avec On The Corner et Big Fun que j'ai vraiment essayé d'intéresser les jeunes Noirs à ma musique. Ce sont eux qui achètent les disques et viennent aux concerts, et je songeais à me préparer un public pour l'avenir. Beaucoup de jeunes Blancs étaient déjà venus dans mes concerts après Bitches Brew. Je pensais qu'il serait bien de rassembler tous ces jeunes dans l'écoute de ma musique et de l'appréciation du groove. »
— Miles Davis avec Quincy Troupe, L'autobiographie p. 345

Miles voulait en effet vendre aux jeunes, sa démarche était donc artistique et commerciale. Ceci dit, On The Corner est tout sauf un album commercial. Binaire OK, funky, OK, et avec une pochette accrocheuse.

Mais les climats sont très sombres, c'est très violent, sans concession, avec une musique hypnotique, presque "épileptique", qui est largement en avance sur son temps (avec la présence de loops).

Même aujourd'hui, cet album n'est pas si accessible: il reste malsain, violent et subversif. On est très loin du jazz-funk commercial de l'époque! J'adore! :afro:
Betty Davis a écrit :Take off that disco and put on some good music

Avatar du membre
in the jungle groove

Donald Byrd - Stepping Into Tomorrow

Message par in the jungle groove » 15 juin 2011 17:00

C'est sûr qu'il est moins accessible que d'autres albums de la même époque, il demande un travail pour être dompter par la musique, c'est ce qui le rend meilleur...

Avatar du membre
funkiness
Site Admin

Donald Byrd - Stepping Into Tomorrow

Message par funkiness » 15 juin 2011 17:02

Avec Miles - désolé de casser l'ambiance - on est très loin du funk tout court :exclaim:

'On The Corner' est pour moi totalement hermétique.
funkiness brings you funk and happiness

Avatar du membre
funkyslice

Donald Byrd - Stepping Into Tomorrow

Message par funkyslice » 15 juin 2011 17:22

The Funky Whistler a écrit :les climats sont très sombres, c'est très violent, sans concession, avec une musique hypnotique, presque "épileptique",, qui est largement en avance sur son temps (avec la présence de loops).
Même aujourd'hui, cet album n'est pas si accessible: il reste malsain, violent et subversif

+1
C'est tout à fait ça, épileptique, malsain, violent. Du coup, pas si accessible et c'est vrai qu' On The Corner demande un travail mais aussi d'être dans l'ambiance, il fait partie des disques que l'on ne peut pas écouter quand on veut, il faut vraiment être en phase avec la musique à l'instant donné pour apprécier sinon ça passe pas du tout. Combien de fois je l'ai arrêté parce que je ne l'appréciais pas! Mais quand on est dedans ça décoiffe un gominé :yeahhh:
Dommage Funkiness qu'à aucune tentative tu l'aies accroché.

Avatar du membre
funkiness
Site Admin

Donald Byrd - Stepping Into Tomorrow

Message par funkiness » 15 juin 2011 17:32

Pour être franc, le Miles électrique (en studio) me casse les oreilles, le jazzman en revanche m'éblouit.

Et pour être tout à fait honnête, je dois admettre qu'il lui est arrivé de tout déchirer en live et d'envoyer des séquences funky terribles.
funkiness brings you funk and happiness

Avatar du membre
The Funky Whistler

Donald Byrd - Stepping Into Tomorrow

Message par The Funky Whistler » 15 juin 2011 18:02

funkyslice a écrit :+1
C'est tout à fait ça, épileptique, malsain, violent. Du coup, pas si accessible et c'est vrai qu' On The Corner demande un travail mais aussi d'être dans l'ambiance, il fait partie des disques que l'on ne peut pas écouter quand on veut, il faut vraiment être en phase avec la musique à l'instant donné pour apprécier sinon ça passe pas du tout. Combien de fois je l'ai arrêté parce que je ne l'appréciais pas! Mais quand on est dedans ça décoiffe un gominé :yeahhh:.
Absolument, c'est un album qui a gardé tout son venin.
funkiness a écrit :avec Miles - désolé de casser l'ambiance - on est très loin du funk tout court :exclaim:

On The Corner est pour moi totalement hermétique
CQFD! :mrgreen:

Je me rappelle que quand je l'avais acheté; j'attendais du funk pur, basé sur le One, et j'ai été très déstabilisé, car c'est une musique dérangeante, qui met mal à l'aise, vraiment brutale. Mais je l'ai ensuite adoré. Faut dire, Miles est un de mes musiciens préférés, je possède tous les albums de la période électrique (ainsi que de nombreux boots live)

Quant au jazz-funk de Miles Davis, c'est sûr que c'est pas du funk "tout court": il est moins accessible car pas forcément basé uniquement sur le One. Le funk se mêle au jazz, au rock, au blues voire à la musique contemporaine bref, c'est de la transe plus que du funk pur, et c'est clair que c'est pas du "Jazz France Info" ou du funk pour bars lounge! :yeahhh:

Funkiness, essaye en studio Get Up With It (1974), plus serein que On The Corner, et en live, le diptyque Agharta/Pangaea. ;)
Betty Davis a écrit :Take off that disco and put on some good music

Avatar du membre
funkyslice

Donald Byrd - Stepping Into Tomorrow

Message par funkyslice » 15 juin 2011 18:29

Get Up With It... mieux encore, In A Silent Way, c''est vraiment l'album charnière et il est sublime, la musique vient toute seule à toi. Évidemment si tu y vas pour du funk tu vas être déçu mais cet album que tu connais sans doute déjà, c'est du très très lourd. Il me retourne à chaque fois, vraiment peaceful. À noter aussi l'extrême retenue de Tony Williams sur l'album, ce n'est pas courant : :lol:

Avatar du membre
The Funky Whistler

Donald Byrd - Stepping Into Tomorrow

Message par The Funky Whistler » 15 juin 2011 18:37

Oui, In A Silent Way est vraiment un album extraordinaire (et très accessible pour le coup), c'est peut-être mon album préféré de Miles.
Betty Davis a écrit :Take off that disco and put on some good music

Avatar du membre
in the jungle groove

Donald Byrd - Stepping Into Tomorrow

Message par in the jungle groove » 15 juin 2011 18:59

funkiness a écrit :... le jazzman en revanche m'éblouit.
Je pense qu'on est tous d'accord là dessus! :cool: Miles c'est d'abord sa période jazz .

Avatar du membre
The Funky Whistler

Donald Byrd - Stepping Into Tomorrow

Message par The Funky Whistler » 15 juin 2011 19:12

Quand on dit à Miles qu'il joue du jazz, voici sa réponse:

Image

:lol: :lol: :lol: :happyboy: :yeahhh:
Betty Davis a écrit :Take off that disco and put on some good music

Avatar du membre
in the jungle groove

Donald Byrd - Stepping Into Tomorrow

Message par in the jungle groove » 15 juin 2011 20:35

The Funky Whistler a écrit :[c'est surtout pour le génie de Charlie Parker qu'il faut écouter cette période
et Dizzy Gillepsie! :mrgreen:

Avatar du membre
Wonder B

Miles Davis

Message par Wonder B » 15 juin 2011 21:47

Funkiness a raison, la morgue de Miles est assez insupportable et sa réaction à la question posée dans l'article proposé est assez hallucinante... Pour moi il est à côté de la plaque complètement puisque le jazz qu'il a produit a (pour moi) touché plus de blancs que de noirs et n'était certainement pas fait (pour la grande partie de sa carrière) pour danser... le jazz était peut-être une musique de nègres mais du temps d'Armstrong, pas du temps de Miles... parce que dès avant les années 50 la musique populaire noire américaine a été le rythm'n blues (race music), le doo-wop et enfin la soul, pas le hard bop, la musique modale, le free jazz etc...

Et je ne vois personne dire qu'il a vendu carrément son âme au diable dans les 80's... Funky Whistler qui déteste les synthés doit faire des bonds... parce que la version de Human Nature de MJ sur un DVD d'un concert du début des 80's dont je ne me rappelle plus le titre à cette minute est juste tellement merdique que dès les premières notes je vomis tripes et boyaux... :lol: Juste pire que la pire merde de K&tG pour le coup (sans diminuer le respect que je dois à Miles qui a fait des trucs insensés)

Après je rejoins évidemment Jean pour la majorité de ses propos... Commercial c'est quoi? Parce que si on savait qu'en faisant telle musique on taperait un #1 dans les charts je ne crois pas qu'un seul artiste se refuserait au challenge... Quand K&tG a envoyé Ladies Night avec l'appui de Deodato, je ne suis pas bien sûr qu'ils savaient que çà allait cartonner à ce point.
De même ceux qui sont restés inconnus en étant 'fidèles' à leur 'art' et ont crevé dans le caniveau auraient (j'en suis convaincu à 200%) aimé avoir la reconnaissance (et les dividendes qui y sont accolés!) de leur vivant... çà leur fait une belle jambe de là où ils se trouvent.
Après on peut peut-être parler de musique plus facile d'accès, de métissage des genres (qui est pourtant le mot à la mode et incontournable aujourd'hui) ce qui n'est pas non plus une insulte ou un gros mot.

Mais çà n'empêche pas un Herbie Hancock ou quiconque le désire de faire les deux... Herbie a usé (et abusé) du synthé ce qui ne l'a pas empêché de faire VSOP ou des concerts piano solo.
Quid de son Rockit? Trahison à la musique qui l'a fait connaître? Ou précurseur d'un nouveau genre? Ou récupérateur d'idées? Ou envie de faire des gros sous rapidement?
Que dire d'un George Duke passant de Zappa, au Jazz, au Funk, au Funk 80 et revenant à ses racines ou au smooth jazz. S'il aime tout çà (et çà ne fait aucun doute quand on le voit) pourquoi se restreindrait-il?

Bref 'commercial' est un mot qui est difficile à utiliser quand on parle de monuments de la musique comme ceux dont on parle ici. Donald Byrd est aujourd'hui revenu à ses racines d'ailleurs...
Sworn to fun
Loyal to none

Avatar du membre
The Funky Whistler

Donald Byrd - Stepping Into Tomorrow

Message par The Funky Whistler » 15 juin 2011 22:05

Miles n'était pas un mec facile c'est sûr, c'était aussi un grand provocateur. Et je vous ferai grâce de la suite de ses réponses aux questions d'Yves Bigot, qui vous ferait faire des bonds! :lol:

Sur sa musique dans les années 80, à quelques exceptions près, je ne la supporte pas, notamment à cause de la prod froide et datée eighties de Marcus Miller.

Là encore, c'est une musique de producteur, où Miles est l'invité de ses propres albums. Marcus Miller n'était vraiment pas à la hauteur, pas plus que Miles d'ailleurs, qui a grandement manqué de discernement à l'époque pour jouer sur des albums aussi surfaits. Même les génies ont des faiblesses...

D'ailleurs, je n'ai quasiment aucun album de cette période, hormis Tutu (qui est quand même une bonne daube mais que je n'ai pas revendu car il est rayé) et la B.O (excellente en revanche) du film Hot Spot.
Betty Davis a écrit :Take off that disco and put on some good music

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Funk-o-logues actuellement en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun Funk-o-logue et 31 extraterrestres