Saint-Paul Soul Jazz Festival | Drôme | 13-16 juillet 2017

Funky admins : funkiness, Wonder B, bluesy

Répondre
Oldie

Re: Saint-Paul Soul Jazz Festival | Drôme | 13-16 juillet 2017

Message par Oldie » 19 juil. 2017 12:39

Que dire de la deuxième soirée sans trop en faire. Déjà qu'il faisait chaud et que nous avons eu le plaisir de rencontrer les Mighty Vamp à la piscine, des jeunes fort sympa et ensuite que mes attentes étaient élevées.

Sinon, juste un mot: Mighty Vamp, te quiero muchísimooooooo !
Image

Il faut dire que le saxophoniste Nata Estévez à la force de transmettre une mélodie pendant toute la durée d'un morceau sans que ça devient répétitif, au contraire c'est une évolution constante du thème et ceci m'a beaucoup plu.

Mais il y a trois autres musiciens très doués dans ce groupe et c'était dansant du début à la fin. C'est poussif sans devenir lourd et il y une fraicheur dans le jeu des musiciens - c'est joyeux et décontracté. Il n'est pas facile de les classer dans le jazz-funk ou le hammond-funk parce que c'est mélodieux sans devenir mielleux, bon je pense que je m'arrête là, sinon ça devient trop flou :love1:

Sur l'image suivante il y a le bras de Sam Funky Frog sur la gauche - il a beaucoup filmé et j'espère qu'il pensera partager avec nous quelque films.

Edit: Image a double

Bon début de soirée et voilà que mon appareil photo me lâche - plus de batterie pour Myles Sanko et je ne sais pas quoi écrire. Sa musique me plaît bien, il nous à montré une belle prestation mais c'est trop soul pour mes goûts - je pense que les filles ont plus apprécié.

Image

Malheureusement il faut patienter deux jours pour la dernière soirée, je suis trop pris demain.



Avatar du membre
funkiness
Site Admin

Re: Saint-Paul Soul Jazz Festival | Drôme | 13-16 juillet 2017

Message par funkiness » 20 juil. 2017 04:18

Beau report Oldie ! Rien à redire ! Je ne t'en veux pas d'avoir vendu la mèche, tu m'as même fait rire. :P

Un festival toujours aussi vivifiant et funky, où l'on revoit des visages familiers venus communier sur le "one" et vibrer à l'unisson sur les sonorités jazzy et soul, dans une ambiance joyeusement survoltée.
The Great Revivers et Mighty Vamp ont pour moi été les bonnes surprises de cette édition. Ces deux groupes m'ont enchanté par les grooves ciselés et souvent assassins dont ils nous ont copieusement gratifiés, les morceaux étant d'une durée permettant moult solo.
DeRobert a bien sûr tout fracassé et mis tout le monde d'accord, mais ça j'en étais sûr ;)
Myles Sanko a fait le job, c'était bien huilé et en effet très soul.

J'ai rapporté quelques photos et vidéos que j'ai postés sur ma page FB. Je tâcherai de les mettre ici à mon retour de Londres, car j'enchaîne ce week-end avec le festival Hook & Sling.
funkiness brings you funk and happiness

Oldie

Re: Saint-Paul Soul Jazz Festival | Drôme | 13-16 juillet 2017

Message par Oldie » 21 juil. 2017 11:33

Pour la dernière soirée qui est normalement un peu plus calme en ce qui concerne les spectateurs je me réjouis de revoir les Great Revivers de St. Petersburg. Après deux jours de frénésie il faut gentiment revenir sur terre mais avec DeRoberts and the Half-Trouths en deuxième gig - comment faire ?

Image

Il fait chaud une fois de plus alors le menu 3 plats au resto à été remplacé par quelques tapas et le vin par la bière... et un DJ qui connait tout, tout et encore tout sur le funk.

Image

C'est parti pour les OxenPlayers Tribute to Chris qui jouent la première fois sur la grande scène et ils ont repris des classiques avec un enthousiasme fou et une vraie joie de jouer devant un public plus important - ils assurent et nous font danser dans tous les sens - it's funk night !

Image

Pour changer, les DJ se réunissent et nous font faire la fête en attendant The Great Revivers
Image
Et finalement les voila sur scène et je ne vous cache pas mon impatience de les revoir après deux ans... WOW ... quels changements. Ce ne sont plus de jeunes hommes timides avec un regard cloué au sol mais de vrais mecs qui sont venu pour nous faire délirer. J'avais eu le plaisir d'écouter le sound check l'après-midi et déjà pu comprendre que les choses ont changé. Ils sont soudé autour du "chef" au congas, se regardent et ils ont tous le sourire après le premier morceau.

Image

Suit une autre approche du funk, pas d'effets cheap ni de notes inutiles -que du pur funk à vous faire danser, flipper et vouloir embrasser le monde entier. Ils ont laissé tomber les chansons un brin mélancoliques et légèrement trip-hop pour du funk joyeux et speed !

Image

Bon il faut que je remette la suite à la semaine prochaine, trop de travail... SPSJ WE LOVE YOU !

Image

Oldie

Re: Saint-Paul Soul Jazz Festival | Drôme | 13-16 juillet 2017

Message par Oldie » 28 juil. 2017 11:04

Allons-y pour la der... la surprise avec De Robert and the Half-Truth. Enfin un show qui colle du début à la fin, une voix qui m'a emporté loin d'ici et des musiciens qui m'ont fait vibrer, danser et crier !

Avant le concert j'allais juste prendre une petite mousse et voilà que je vois un gars qui me semble bien connu...

Image
Il a tout donné lors de son premier concert en France et depuis que je suis renté chez moi, son disque tourne et tourne !

Bon l'image est un peu floue, mais que voulez-vous après trois soirées bien arrosées. :affraid:
Image

La dernière soirée était la plus belle musicalement parlant mais l'ambiance :love1: est toujours superbe au Saint Paul Soul Jazz et je me réjouis de pouvoir y revenir l'année prochaine.

Une chose est sûre, ça va être difficile de toper la programmation en 2018 !

Avatar du membre
NicolasRoges

Re: Saint-Paul Soul Jazz Festival | Drôme | 13-16 juillet 2017

Message par NicolasRoges » 07 août 2017 15:23

Bonjour à tous !

Pour mon premier post sur le forum (je franchis enfin le pas après avoir été un "lecteur passif" pendant un moment), je poste un court Live Report de ce super festival, qui vient en complément des posts d'Oldie. J'ai assisté aux deux premiers jours et n'ai malheureusement pas pu apprécier le concert de Derobert and the Half-Truths et des Great Revivers...

Du 13 au 16 juillet 2017 se déroulait la douzième édition du festival Saint-Paul Soul Jazz, rendez-vous immanquable pour tous les siphonnés de Soul et de Funk aux quatre coins de l’Europe. C’est devenu une habitude : chaque année, quelques-uns des plus fins limiers du circuit viennent fouler la scène de Saint-Paul, petit village niché au cœur de la Drôme Provençale. Et à cadre singulier, festival exceptionnel.

21h30 : alors que le soleil commence à décliner, un sacré brin de femme étourdit immédiatement le public. Michelle David débarque sur scène avec une fougue qui sera le leit-motiv de sa performance. Pas de bondieuseries ici, prévient-elle. Ou si, quelques-unes, mais arrangées à son goût. « Ce n’est pas le gospel de « Happy Days » ! Est-ce que vous être prêts à devenir funky ? » Et funky ce fût ! Tandis que la batterie martèle le rythme et que les percussions s’élèvent, sa voix s’envole aussi, tout là-haut, au-dessus de la tour du château de Saint-Paul qui perce l’horizon. « Montez, ne restez pas sur le côté » ordonne-t-elle à une congrégation déjà brûlante, donnant corps au sentiment de communauté si cher à la musique sacrée. Au cours d’un concert qui mêle par moments le blues et le rock (« Ain’t No Grave » et ses superbes solos de guitare) et réinterprète brillamment des classiques gospel (« 99 and ½ »), la chanteuse et ses musiciens enveloppent tout d’un feeling à la fois sexy et d’une telle intensité émotionnelle que l’athée le plus forcené se surprendrait à hurler « Hallelujah » à tout bout de champ (croyez-en mon expérience). « Je suis un petit bout de femme mais j’ai une grande bouche ! ». Bon sang, oui ! En guise de final ? Un spiritual tout en retenue. De quoi baptiser définitivement Saint-Paul.

C’est peu dire si les Poets Of Rhythm, apôtres du revival funk des années 90, étaient attendus à Saint-Paul. Lunettes noires de rigueur, ceux-ci débarquent sur scène alors que la soirée est déjà bien avancée et entament leur set avec une envie que l’on ne retrouvera hélas pas sur le reste de leur performance. Leur « Serengeti Soul » est certes délicieusement lascive, avec cet orgue qui se coule sur la mélodie et enveloppe le tout dans du velours, mais leur « Funky Train » ne parvient pas à traverser le concert avec une intensité constante. Pourtant, les cuivres, omniprésents, qui tapissent le groove, et les multiples couches rythmiques marquées par des envolées psychédéliques, réveillent brièvement un public par ailleurs relativement peu réceptif. Et si l’on aurait apprécié un peu plus de prise de risque (notamment de la part du bassiste, souvent un rien effacé), restent des moments d’éclats, notamment quelques solos à la flûte et à l’orgue, qui rappellent pourquoi les Poets sont une formation si respectée, pénalisée depuis plusieurs années de nombreux changements de personnel.

Le premier concert de la deuxième soirée (vous suivez ?) à Saint-Paul est placé sous le signe de la découverte. Peu connus en France, les Mighty Vamps arrivent directement de Madrid où leur Deep-Funk rappelant Boogaloo Joe Jones ou The New Mastersounds enflamme depuis un bout de temps la scène funk espagnole. Rebelote, dans la Drôme cette fois, où quatuor livre une performance pleine d’une bonne humeur communicative et d’un sacré sens du rythme. L’orgue est ici le gardien du groove, jouant avec la batterie dans un jeu de call-and-response auquel une guitare et sax alto se joigne volontiers, jamais sans s’arrêter de sourire. « C’était un rêve pour nous de venir jouer ici » répètent-ils à plusieurs reprises, presque étonnés de se trouver sur scène. Et tandis que le public crie « We want the funk ! » pour les faire revenir après leur dernier morceau, les Mighty Vamps s’exécutent, et l’on s’incline devant une nouvelle génération qui n’a rien à envier à ses aînés.

Tête d’affiche du festival et figure de la scène anglaise, Myles Sanko a déjà deux albums et un EP à son actif lorsqu’il se présente sur scène. Largement de quoi tenir en haleine un public chauffé à blanc par le deep funk Madrilène à peine trente minutes plus tôt. Pas d’orgie rythmique ici, mais plutôt un éloge de la douceur. L’homme a fait les premières parties de Gregory Porter, et cela se ressent, notamment au niveau de la voix et d’arrangements qui flirtent souvent le jazz. Professionnel jusqu’au bout du falsetto, il livre une performance tout en maîtrise, soutenu par des musiciens toujours précis dans leur approche mélodique. « J’ai besoin de vous, plus que vous ne le pensez » chante-t-il en sondant l’audience, l’invitant à partager avec lui près de deux heures en forme de célébration de l’amour sous toutes ses formes. Jamais cliché, occupant tout l’espace, Myles Sanko se paye même le luxe de reprendre « What’s Going On » et « Mercy, Mercy Me » de Marvin Gaye, avec qui il partage d’ailleurs un charisme certain et une voix capable d’envolées élégantes. « I’m just being Me » dit-il, et ça suffit amplement.

Une performance chaleureuse et pleine de « bonnes vibrations » comme il le souligne plusieurs fois, qui vient conclure une deuxième soirée entre funk sauvage et soul chaloupée.

Pas de doute, Saint-Paul Soul Jazz sait faire bouger son monde.

Avatar du membre
Phil

Re: Saint-Paul Soul Jazz Festival | Drôme | 13-16 juillet 2017

Message par Phil » 07 août 2017 17:59

Bravo Nicolas, super compte-rendu !!! {resp@ct#

Un premier post d'anthologie, on en redemande ! ;)
It's what's in the grooves that count

Avatar du membre
Revpop

Re: Saint-Paul Soul Jazz Festival | Drôme | 13-16 juillet 2017

Message par Revpop » 07 août 2017 18:46

Je plussoie sur l'éloge de Phil ! {resp@ct#

Surtout que l'on parle de Myles Sanko dont j'ai failli chroniquer la dernière pépite ! ;)

Avatar du membre
NicolasRoges

Re: Saint-Paul Soul Jazz Festival | Drôme | 13-16 juillet 2017

Message par NicolasRoges » 08 août 2017 06:42

Merci à tous les deux ! Un premier post qui en amène d'autres ;)

En ce qui concerne Myles Sanko, j'ai beaucoup aimé son dernier album, mais je préfère son précédent, Forever Dreaming tout de même, que je trouve plus soul !

Avatar du membre
Wonder B

Re: Saint-Paul Soul Jazz Festival | Drôme | 13-16 juillet 2017

Message par Wonder B » 09 août 2017 18:53

Merci Nicolas pour ce live report (et par la même occasion pour la chronique du Billy Preston!!)
Sworn to fun
Loyal to none

Avatar du membre
funkiness
Site Admin

Re: Saint-Paul Soul Jazz Festival | Drôme | 13-16 juillet 2017

Message par funkiness » 10 août 2017 09:54

Merci Nicolas pour cette contribution dense et pointue (qui me semble avoir été publiée ailleurs aussi?). C'est vrai que le public m'a paru étrangement peu réceptif aux Poets mais je serai moins sévère avec ces derniers, dont j'ai beaucoup aimé la prestation, y compris celle du bassiste, qui m'a paru facile, fluide et diaboliquement précis. C'était très funky à mon goût, même s'ils avaient sans doute coutume de faire mieux. Le changement de line up y est peut-être pour quelque chose.
Peut-être que le décalage de style après Michelle David a quelque peu dérouté l'assistance aussi.

Dommage que tu n'ais pas assisté au bouquet final, ça a envoyé du bois !
funkiness brings you funk and happiness

Avatar du membre
NicolasRoges

Re: Saint-Paul Soul Jazz Festival | Drôme | 13-16 juillet 2017

Message par NicolasRoges » 10 août 2017 10:24

Salut funkiness. J'ai en effet écrit ce Live Report pour Fabrice Garcia, l'organisateur du festival et l'ai publié sur mon site personnel. Quant aux Poets, tu as sans doute raison : il y avait peut être un trop gros décalage entre la prestation précédente et leur set !

Et oui, je n'ai entendu que du (très) bien de la dernière soirée, mais habitant sur Grenoble et travaillant le lundi matin, je n'ai malheureusement pas pu rester le dimanche... L'année prochaine, j'essaye de faire les trois jours complets, promis ! :)

Avatar du membre
silverfox

Re: Saint-Paul Soul Jazz Festival | Drôme | 13-16 juillet 2017

Message par silverfox » 03 déc. 2017 20:35



DeRobert and his mighty Half-Truths. St PAUL SOUL JAZZ FEST Juillet 2017
DeRobert Adams - Voice
Nick DeVan - Drums
Dave Singleton - Bass
Andrew Muller - Guitar
Andrew Hagen - Tenor Saxophone
Vernon James - Baritone Saxophone
Charles Ray - Trumpet
Mikie Martell - Trumpet, Flugelhorn
Joe D Douglas - Tenor Saxophone

Image



Myles Sanko on Vocals,
Rick Hudson on Drums,
Jon Mapp on Bass,
Tom O'Grady on Keys,
Phil Stevenson on Guitar,
Ric Elsworth on Percussion,
Gareth Lumbers on Saxophone & Flute
Tom White on Trombone

Image



Image


Répondre

Funk-o-logues actuellement en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Motown et 20 extraterrestres